S&P envisage de baisser la note de General Electric

«La mise sous surveillance négative fait suite aux... (AP)

Agrandir

«La mise sous surveillance négative fait suite aux annonces significatives de GE lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre» vendredi dernier, a justifié l'agence de notation dans un communiqué.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

L'agence de notation financière S&P Global Ratings a placé lundi la note du conglomérat industriel américain General Electric (GE) sous surveillance en vue d'un éventuel abaissement, en raison de la «faiblesse de ses résultats opérationnels» au troisième trimestre.

General Electric bénéficie actuellement d'une note de long terme de AA-.

«La mise sous surveillance négative fait suite aux annonces significatives de GE lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre» vendredi dernier, a justifié l'agence de notation dans un communiqué.

Plus particulièrement, «la génération de trésorerie sera considérablement plus faible que ce que nous avions anticipé, au moins pour 2017», a complété S&P.

L'agence attend désormais d'en savoir plus sur la stratégie du groupe le 13 novembre prochain, à l'occasion de la présentation par son nouveau PDG John Flannery d'un plan stratégique.

S&P Global Ratings a précisé qu'elle pourrait mettre fin à sa surveillance négative lors de la publication par la société de ses résultats du quatrième trimestre.

Au troisième trimestre, la société américaine a enregistré un plongeon de 9,7%, à 1,8 milliard de dollars, de son bénéfice net, plombé par des charges de restructurations et des dépréciations d'actifs, ainsi que par la contre-performance des divisions énergie et services pétroliers et gaziers.

Le conglomérat industriel a en outre abaissé son objectif financier annuel et s'attend désormais à un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, compris entre 1,05 et 1,10 dollar contre 1,53 dollar auparavant.

Par ailleurs, les changements dans la stratégie du groupe, initiés «au cours des dernières années» introduisent des «incertitudes» sur la qualité de crédit, fait encore remarquer S&P Global Ratings.

Lors de l'annonce des résultats trimestriels, GE a également indiqué envisager de céder des actifs évalués à 20 milliards de dollars d'ici un à deux ans, principalement dans des marchés et secteurs où il estime ne pas avoir d'avantage concurrentiel.

Il prévoit par ailleurs de continuer à simplifier son portefeuille et pourrait ainsi se séparer d'actifs supplémentaires.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer