Léger recul des ventes des fabricants canadiens

Légère baisse des ventes des fabricants canadiens en... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Légère baisse des ventes des fabricants canadiens en avril.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le secteur manufacturier canadien a vu ses ventes décliner légèrement en avril, mais une augmentation de 0,4% du volume de production a amélioré un portrait autrement plus faible que prévu, vendredi.

Une progression des ventes de l'industrie des véhicules automobiles de 3,3%, à 4,4 milliards $, représente une nouvelle particulièrement encourageante pour l'économie de l'Ontario, plutôt malmenée.

En outre, le secteur des pipelines continue d'offrir la promesse de ventes solides, alors que les nouvelles commandes ont crû de 2,5%, et que les commandes en carnet ont progressé de 0,5%.

«Au plan du (volume), les résultats sont plutôt respectables», a dit Jimmy Jean, analyste chez Desjardins Marché des capitaux, soulignant que le déclin était entièrement attribuable à une baisse des prix.

«En assumant que la cadence de mars et avril s'est maintenue en mai et juin, nous devrions constater un bond de 5,1% des ventes réelles du secteur manufacturier, ce qui constituerait simplement le meilleur trimestre en près de trois ans», a-t-il ajouté.

L'économiste de la Banque TD Randall Bartlett a souligné que les ventes des fabricants étaient en hausse de 5,7% par rapport à avril 2013, soit la croissance d'une année à l'autre la plus forte depuis juin 2012.

Alors que les données principales sur les fabricants de Statistique Canada tiennent compte des variations de prix, des analystes ont rappelé que c'est plutôt le volume des ventes qui compte dans le calcul du produit intérieur brut, ce qui signifie que le résultat d'avril devrait contribuer positivement à la croissance économique au deuxième trimestre.

Statistique Canada a indiqué vendredi que la valeur des ventes des fabricants canadiens avait reculé de 0,1% en avril par rapport au mois précédent pour se chiffrer à 50,9 milliards $, ce qui représente son premier recul en quatre mois.

Les déclins enregistrés par les produits du pétrole et du charbon, par les produits de l'aéronautique et par leurs pièces, ainsi que par les machines, ont été largement contrebalancés par les gains, plus faibles, dans la majorité des autres industries.

Les économistes misaient sur une croissance de 0,4%, d'après les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

En avril, 14 des 21 industries, représentant environ 60% du secteur de la fabrication, ont vu leurs ventes grimper, malgré le léger recul des ventes totales.

Les ventes de l'industrie des produits du pétrole et du charbon ont diminué de cinq pour cent en avril pour se chiffrer à 6,9 milliards $, en raison de fermetures partielles dans plusieurs des raffineries pour des travaux d'entretien et de réoutillage.

Les ventes ont diminué dans cinq provinces en avril. La baisse la plus importante a été observée au Québec, où les ventes des fabricants se sont repliées de 2,3% à 11,9 milliards $.

Le recul au Québec s'explique principalement par la baisse des ventes des produits du pétrole et du charbon et par la diminution de la production dans l'industrie des produits aérospatiaux et de leurs pièces. Ces baisses ont été partiellement compensées par la croissance des ventes dans les industries du papier, des produits en plastique et en caoutchouc ainsi que des aliments.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer