Vers des ventes en ligne record pour le «Cyber Monday»

Des employés d'Amazon préparent des envois dans un... (PHOTO FRED GREAVES, REUTERS)

Agrandir

Des employés d'Amazon préparent des envois dans un entrepôt de Tracy, en Californie, le 29 novembre.

PHOTO FRED GREAVES, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les ventes en ligne ont le vent en poupe aux États-Unis: après la frénésie du «Black Friday», les achats pour le «Cyber Monday» étaient bien partis pour établir un nouveau record lundi, grâce aux téléphones intelligents et tablettes.

Les ventes ont atteint la somme de 490 millions de dollars dans les dix premières heures de cette journée spéciale de magasinage en ligne, en hausse de 14 % sur un an, selon les statistiques compilées par le cabinet Adobe. À ce rythme, elles devraient s'élever à plus de 3 milliards de dollars, ce qui en ferait un record pour des achats effectués en ligne sur une seule journée aux États-Unis, selon Adobe.

IBM prévoit un bond de 18 % des ventes lors de ce «Cyber Monday», emmené par l'électronique notamment les téléviseurs de marques Samsung, Sony et LG. La montre connectée d'Apple, l'Apple Watch, et les écouteurs Beats font aussi partie des produits très demandés, selon le groupe.

Le succès est tel que certains détaillants ont été pris de court à l'image du site internet de l'enseigne Target, qui a connu une brève panne en raison d'une forte affluence. Idem pour le service de paiements en ligne PayPal, tandis que certains produits étaient en rupture de stock chez de nombreux distributeurs.

«En rupture de stock est le mot de ce «Cyber Monday». Sur 100 produits, 15 affichent le message en rupture de stock», selon Adobe.

Le «Cyber Monday» reste toutefois derrière le record de ventes de  «La Journée des célibataires» en Chine - le 11 novembre - qui a drainé des achats totalisant 14,3 milliards de dollars, selon le géant de l'e-commerce local Alibaba.

Le «Cyber Monday» désigne le lundi qui suit le week-end de Thanksgiving aux États-Unis. Au cours de cette journée, les commerçants et détaillants prolongent, sur leurs plateformes électroniques, les importantes ristournes accordées lors du week-end précédent. Cette tradition, favorisée par les connections à internet à haut débit, remonte à il y a une dizaine d'années.

Selon Adobe, 53 % du trafic lundi provenait des achats effectués via les téléphones intelligents et les tablettes pour un total de 32 % des ventes totales.

Les produits les plus populaires sont des dérivés de la saga Star Wars dont le dernier opus est attendu dans les prochains jours, les consoles de jeux vidéos PlayStation 4 (Sony) et Xbox One (Microsoft).

Au total, les ventes cumulées entre le week-end de Thanksgiving et ce «Cyber Monday» ont atteint 8,03 milliards de dollars, en hausse de 17 % sur un an, selon Adobe. C'est une aubaine pour les grands groupes de la distribution, affectés ces derniers mois par la prudence des consommateurs plus tentés par l'épargne.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer