La trajectoire de l'économie américaine est «incertaine»

Dennis Lockhart, le président de l'antenne régionale de... (PHOTO DANNY MOLOSHOK, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Dennis Lockhart, le président de l'antenne régionale de la Fed d'Atlanta.

PHOTO DANNY MOLOSHOK, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Dennis Lockhart, le président de l'antenne régionale de la Fed d'Atlanta, a mis en avant jeudi «l'incertitude de la trajectoire» actuelle de l'économie américaine, une situation «pas idéale» pour décider d'une première hausse des taux d'intérêt.

«Un tableau obscur de l'économie n'est pas une circonstance idéale pour prendre une décision majeure de politique monétaire», a affirmé M. Lockhart dans un discours à Palm Beach en Floride.

Au début de l'année, ce responsable de la Fed, membre votant du Comité de politique monétaire (FOMC), était partisan d'une première hausse des taux d'intérêt dès la mi-2015.

Mais depuis, l'économie américaine croît à un rythme inférieur à 1% au premier trimestre, affirme ce responsable, selon son estimation provisoire qui n'inclut pas encore toutes les données de ces trois derniers mois.

«En dépit de la récente faiblesse» du 1er trimestre, causée par des facteurs qu'il estime «temporaires» allant de l'hiver rigoureux au dollar plus fort, M. Lockhart «ne croit pas que l'économie va caler ou ralentir».

«Je mise sur une réédition de 2014 avec un premier trimestre faible (...) suivi d'un redressement de la croissance aux trimestres suivants», a-t-il affirmé. Mais il reconnaît pour l'instant «ne pas avoir la preuve par les chiffres» que cette prévision se réalisera.

M. Lockhart qualifie de «mystère» la persistance d'une inflation basse, même en excluant les secteurs volatils de l'énergie et de l'alimentation.

Celle-ci, selon lui, ne devrait pas commencer à remonter avant la deuxième moitié de l'année.

Le FOMC se réunit les 28 et 29 avril prochain. Lors de leur dernière réunion, les participants au Comité monétaire s'étaient montrés divisés, plusieurs étant favorables à un relèvement des taux en juin, d'autres misant sur une hausse plus tard dans l'année.

Ces taux d'intérêt au jour le jour sont maintenus proches de zéro depuis fin 2008 pour accompagner la reprise.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer