La frénésie du Black Friday bat son plein

La Fédération nationale de la vente au détail... (PHOOT PAUL J. RICHARDS, AFP)

Agrandir

La Fédération nationale de la vente au détail des États-Unis s'attend à ce que 25,6 millions de consommateurs profitent des aubaines du Black Friday, soit un peu moins que l'an dernier.

PHOOT PAUL J. RICHARDS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
NEW YORK, N.Y.

La frénésie des emplettes du Black Friday bat son plein aux États-Unis.

Des images diffusées par la télévision américaine témoignent de magasins pris d'assaut par des consommateurs qui, dans certains cas, attendaient en file depuis des heures. Plusieurs altercations ont éclaté une fois les portes ouvertes, nécessitant parfois l'intervention des policiers pour séparer les belligérants.

La chaîne CNN a montré au moins une personne menottée et emmenée par la police.

Des clients veulent mettre la main sur le... (PHOTO LUKE MACGREGOR, REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Des clients veulent mettre la main sur le même télévisieur dans un magasin Asda du nord de Londres, lors du Black Friday.

PHOTO LUKE MACGREGOR, REUTERS

La police a aussi dû intervenir au Royaume-Uni, où la tradition du Black Friday s'enracine depuis quelques années. Les policiers de Manchester ont été appelés à sept supermarchés Tesco, en raison de consommateurs indisciplinés. Au moins deux personnes ont été arrêtées et plusieurs autres blessées, dont une femme qui a été heurtée par la chute d'un téléviseur. Les policiers ont éventuellement ordonné la fermeture de certains magasins pour éviter d'autres problèmes.

Les ventes du Black Friday (le lendemain de l'Action de grâce américaine) ont chuté de 13,2 % l'an dernier aux États-Unis, à 9,74 milliards de dollars US, selon la firme ShopperTrak. Certains analystes font remarquer que les soldes sont offerts de plus en plus tôt pendant le mois, ce qui réduit l'impact des prochains jours.

Les économistes prédisent néanmoins des ventes de 616,9 milliards de dollars US pendant la période des Fêtes, soit une amélioration de 4,1 % depuis l'an dernier. Il s'agirait du bond le plus important depuis 2011.

De nombreux détaillants encaissent 20 % de leur chiffre d'affaires pendant cette seule période.

La Fédération nationale de la vente au détail des États-Unis s'attend à ce que 25,6 millions de consommateurs profitent des aubaines du Black Friday, soit un peu moins que l'an dernier. À New York, le prestigieux magasin Macy's rapporte que 15 000 personnes faisaient la file lors de l'ouverture des portes à 18 h, jeudi.

Certains magasins ont adopté des mesures plus strictes après qu'un employé de Walmart ait été piétiné à mort en 2008. Best Buy émet ainsi des numéros aux gens qui attendent à la porte, pendant que Target répartit les aubaines à travers le magasin. Chaque magasin Target compte aussi un employé responsable du contrôle des foules.

Dans la région de Saint-Louis, où de violentes émeutes ont éclaté plus tôt cette semaine quand un grand jury a décidé de ne pas déposer d'accusations contre un policier blanc qui a abattu un jeune Noir cet été, des dizaines de manifestants se sont présentés dans un magasin Target et quatre magasins Walmart pour dénoncer cette décision. Ils ont crié des slogans pendant quelques minutes, sous l'oeil de la police, avant de quitter.

L'an dernier, les autorités fédérales américaines ont vérifié les antécédents judiciaires de plus de 145 000 personnes qui ont voulu se procurer une arme à feu lors du Black Friday.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer