Test de résistance de la Fed: nouveau délai pour quatre banques

La banque centrale estimait notamment que le processus... (PHOTO JONATHAN ERNST, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La banque centrale estimait notamment que le processus interne de ces banques pour planifier la redistribution manquait de «contrôle interne» ou évaluait mal la projection des revenus et des pertes en cas de crise.

PHOTO JONATHAN ERNST, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La Réserve fédérale américaine (Fed) a accordé un délai à quatre grandes banques pour qu'elles soumettent une révision de leurs plans de distribution de liquidités, selon un communiqué mardi.

La banque américaine Citigroup et les branches américaines des banques britanniques HSBC et RBS, ainsi que de l'Espagnole Santander, avaient été sommées de réviser leurs projets de distribution de liquidités (dividendes, rachat de capital...) lors du passage de tests de résistance en mars. Ces banques devaient soumettre de nouveaux scénarios de distribution de capital le 26 juin au plus tard.

Les projets d'utilisation de liquidités de ces établissements avaient été rejetés en mars pour «des raisons qualitatives» lors des tests de résistance destinés à évaluer la solidité et le niveau de capitalisation des banques en cas de tempête financière.

La banque centrale estimait par exemple que le processus interne de ces banques pour planifier la redistribution manquait de «contrôle interne» ou évaluait mal la projection des revenus et des pertes en cas de crise.

«À leur demande, ces établissements n'auront pas à soumettre de nouveaux plans de distribution avant le 5 janvier 2015», indique la Fed. Ce report correspond en fait à la date de soumission pour la nouvelle batterie de tests de résistance de l'année prochaine.

En attendant, ces banques ne sont pas autorisées à augmenter la distribution de leurs liquidités tant qu'un nouveau plan n'a pas été approuvé, précise la Fed.

Outre ces quatre établissements dont les projets avaient été retoqués, une seule banque --Zions Bancorporation--, avait échoué aux tests pour des raisons quantitatives, ne présentant pas de fonds propres suffisants en cas de crise financière grave.

Enfin, il s'était avéré un mois après les tests que les données fournies par Bank of America étaient erronées. La deuxième banque américaine avait eu un mois pour soumettre à la Fed un nouveau plan de rémunération de ses actionnaires, ce qu'elle a fait.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer