ArcelorMittal pénalisé par les prix de l'acier

Le géant mondial de la sidérurgie ArcelorMittal a confirmé vendredi ses... (Photo Paul O'Driscoll, archives Bloomberg News)

Agrandir

Photo Paul O'Driscoll, archives Bloomberg News

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Simon BOEHM
Agence France-Presse
Paris

Le géant mondial de la sidérurgie ArcelorMittal a confirmé vendredi ses objectifs annuels en tablant sur l'effet positif de meilleures conditions de marché, après un premier trimestre pénalisé par des prix de l'acier faibles en fin d'année, partiellement compensés par une hausse de ses expéditions.

Le groupe a maintenu son objectif annuel d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) supérieur à 4,5 milliards de dollars, et d'un flux de trésorerie disponible positif en 2016

Au premier trimestre, l'Ebitda s'est élevé à 927 millions de dollars, en baisse comme attendu par rapport au trimestre précédent (1,1 milliard). Un résultat qui reflète «principalement l'effet différé des faibles prix de l'acier, en partie compensé par une hausse des expéditions d'acier», a commenté le groupe dans un communiqué.

Pour la seule division ArcelorMittal Europe, le recul de l'Ebitda (328 millions d'euros) atteint 34% d'un trimestre à l'autre, pénalisé par une baisse de plus de 7% des prix de vente moyens de l'acier.

Le chiffre d'affaires du trimestre écoulé s'est établi à 13,4 milliards de dollars pour le groupe, en recul de 21,7% sur un an et de 4,2% par rapport au trimestre précédent. La perte nette atteint 416 millions de dollars, fortement réduite par rapport aux 728 millions enregistrés il y a un an.

Le niveau d'Ebitda du trimestre est conforme au consensus établi par l'agence Bloomberg, mais le chiffre d'affaires et la perte sont en-dessous.

Ces résultats du premier trimestre «reflètent les conditions extrêmement difficiles du deuxième semestre 2015», a souligné le PDG d'ArcelorMittal Lakshmi Mittal, cité dans le communiqué.

Depuis lors, il dit avoir constaté des conditions «sur nos marchés principaux à des niveaux plus viables, ce qui devrait entraîner de meilleurs résultats dans les trimestres à venir», a-t-il estimé.

L'amélioration devrait se refléter pleinement au deuxième semestre, a précisé le groupe.

Le patron d'ArcelorMittal s'est toutefois montré prudent: si cette évolution est «bienvenue», «le marché demeure fragile», a observé Lakhsmi Mittal, en rappelant «la capacité excédentaire de la Chine».

ArcelorMittal a amélioré ses expéditions d'acier à 21,5 millions de tonnes sur le trimestre écoulé, en hausse de près de 9% sur le trimestre précédent.

Dans l'activité minière, la rentabilité est restée stable au 1er trimestre par rapport au précédent, grâce à des prix de vente et des coûts de production améliorés. L'objectif est de réduire les coûts de plus de 10% cette année.

Rester vigilants 

Dans ses prévisions, le groupe estime que la consommation mondiale apparente d'acier va «progresser légèrement» en 2016.

ArcelorMittal table désormais sur une progression de 0,5% de la demande contre une stabilité auparavant, a précisé le directeur financier Aditya Mittal lors d'une conférence téléphonique. Mais «le sentiment s'est amélioré dans l'industrie» avec «des prix en progression», reflétant la demande en hausse en Chine, a-t-il expliqué.

Les prix ont monté dans le pays assez fortement , mais «le risque demeure en Chine parce que le pays n'a pas encore réglé son problème de surcapacité structurelle», a poursuivi Aditya Mittal, qui a aussi noté que les exportations chinoises ont augmenté de 8% en janvier-février sur un an.

Dans les principaux marchés du groupe, les prix ont monté, moins qu'en Chine toutefois, soutenus également par les différends commerciaux, notamment aux États-Unis où ces dossiers ont commencé avant l'Europe, a expliqué le directeur financier.

«Il est impératif que nous continuions nos efforts pour s'assurer d'un environnement commercial équilibré», a dit Aditya Mittal.

«Nous devons rester vigilants et continuer d'agir contre la menace de commerce déloyal», a affirmé de son côté Lakshmi Mittal.

Après le succès de son augmentation de capital de 3,2 milliards de dollars et la vente prévue de sa participation dans Gestamp, le groupe se donne comme priorité son plan stratégique Action 2000, qui doit améliorer significativement son résultat opérationnel et son flux de trésorerie sur le long terme.

La publication a déçu à la Bourse de Paris: vers 11 h, l'action ArcelorMittal perdait 3,86% à 4,51 euros, dans un marché en baisse de 0,63%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer