L'aluminium du Québec menacé par un tarif de 50% au É.-U.

Le tarif réclamé ferait augmenter de 700 $US le... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le tarif réclamé ferait augmenter de 700 $US le prix de l'aluminium, qui est actuellement de 1700 $US la tonne.

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Hélène Baril

La production d'aluminium au Québec souffrira si le gouvernement des États-Unis donne raison au syndicat américain des Métallos, qui réclame l'imposition d'urgence d'un tarif de 50 % sur l'aluminium importé pour sauver leurs emplois.

Cette requête, dirigée contre la Chine qui a augmenté considérablement sa production au cours des dernières années, nuirait surtout à Rio Tinto et Alcoa, qui produisent dans leurs usines québécoises 66 % de l'aluminium importé aux États-Unis.

Le tarif réclamé ferait augmenter de 700 $US le prix de l'aluminium, qui est actuellement de 1700 $US la tonne. Selon l'Association américaine de l'aluminium, le nombre d'emplois dans la production d'aluminium primaire aux États-Unis a chuté de 58 % entre 2013 et 2016.

Le nombre total d'emplois dans le secteur a toutefois augmenté de 3 % pendant la même période, en raison de l'augmentation des activités de transformation du métal.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer