Russie : record de production de pétrole malgré la chute des prix

La banque centrale russe estime que si les... (PHOTO NIKOLAY KORCHEKOV, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La banque centrale russe estime que si les cours du pétrole restent à 40 $ US toute l'année 2016, le PIB chutera de plus de 2 %. Sur la photo, la raffinerie de Novokuibyshevsk, à Samara, en Russie.

PHOTO NIKOLAY KORCHEKOV, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

La production de pétrole en Russie a atteint un record en 2015, à plus de 534 millions de tonnes, alors que le pays, en récession, subit un effondrement des cours de l'or noir, selon des chiffres publiés samedi par le ministère de l'Energie.

La production russe de pétrole et de condensat de gaz a augmenté en 2015 de 1,4 % en rythme annuel, à environ 10,73 millions de barils par jour, précise le ministère dans des statistiques publiées par l'agence de presse Interfax.

La chute des cours du pétrole et les sanctions occidentales en raison de la crise ukrainienne ont fragilisé, ces derniers mois, la Russie qui tire plus de la moitié de ses revenus budgétaires de ses exportations d'hydrocarbures.

Le rouble, la monnaie russe, a chuté d'environ 20 % face au dollar sur l'année 2015 après une baisse de 40 % en 2014.

La récession frappe le pays depuis un an et alors que Moscou espérait une amorce de reprise en 2016, la baisse soudaine des cours du pétrole brut européen à ses plus bas niveaux en plus d'une décennie est venue tout bouleverser.

« Tous les pays, parmi lesquels les pays de l'OPEP, ont énormément augmenté leur production pour ne pas perdre leurs parts de marché, sans tenir compte qu'ils tiraient les prix à la baisse », a dit samedi le consultant en énergie Mikhail Kroutikhine, sur une radio russe. « Il semble que la Russie suit également cette voie ».

La banque centrale russe estime que si les cours du pétrole restent à 40 $ US toute l'année 2016, le PIB chutera de plus de 2 %.

Le 17 décembre, le président Vladimir Poutine avait averti que la Russie devait se préparer à tous les scénarios économiques possibles en raison de la « volatilité » du marché pétrolier.

Le budget et les prévisions économiques ont été préparés sur la base d'un baril d'or noir à 50 $ US, ce qui semble aujourd'hui « optimiste », avait reconnu le chef de l'État lors de sa conférence de presse annuelle. Actuellement, le cours s'établit aux alentours de 37 dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer