La vente d'actifs d'Encana aux É.-U. est retardée de six mois

La vente devait être conclue à la fin... (Photo Archives AP)

Agrandir

La vente devait être conclue à la fin de 2015 mais elle est désormais repoussée au second trimestre de 2016 pour une raison que le communiqué émis par Encana n'explique pas.

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

La vente par la société canadienne d'hydrocarbures Encana (T.ECA) de certains actifs aux États-Unis à un partenariat dirigé par l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada sera retardée d'une période pouvant atteindre 6 mois.

La transaction de 900 millions $US en vertu de laquelle l'Office détiendrait 95 % du Bassin Denver-Julesburg, un site d'exploitation pétrolière du Colorado, avait été annoncée au début du mois d'octobre dernier.

Elle devait être conclue à la fin de 2015 mais elle est désormais repoussée au second trimestre de 2016 pour une raison que le communiqué émis par Encana n'explique pas. Cependant, le texte assure que Crestone Peak Resources, le partenariat formé par l'Office et par Broe Group, demeure intéressé par l'achat, ajoutant que le montant du dépôt a été bonifié.

Le montant de la transaction demeure inchangé.

Depuis l'annonce de la transaction, le prix international du baril de pétrole brut a continué de dégringoler. De plus, des dizaines de pays, dont le Canada et les États-Unis, ont tout récemment pris l'engagement de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre dont l'une des sources les plus importantes est l'exploitation d'hydrocarbures.

L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada gérait en juin dernier un fonds d'environ 268,6 milliards constitué par les cotisants et bénéficiaires du Régime de pensions du Canada.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer