Anticosti: les propos de Couillard irritent Pétrolia

Le gouvernement du Québec, par l'intermédiaire de Ressources... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Le gouvernement du Québec, par l'intermédiaire de Ressources Québec, détient 35 % d'Hydrocarbures Anticosti.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Hélène Baril

Les propos récents du premier ministre Philippe Couillard sur l'exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti sont restés en travers de la gorge de Pétrolia, l'entreprise responsable de ces travaux.

«La négociation des ententes ayant conduit à la création de Hydrocarbures Anticosti a début en août 2012 sous un gouvernement libéral», a tenu à rappeler lundi le président-directeur général de Pétrolia, Alexandre Gagnon.

M. Couillard a répété ces derniers jours qu'il n'avait aucun enthousiasme pour le projet d'exploration pétrolière et gazière et il a laissé entendre que son gouvernement avait l'intention de laisser tomber ce projet dès qu'il le pourrait.

Ces propos ont mis à mal le titre de Pétrolia, qui a perdu des plumes au cours des derniers jours. Lundi, l'entreprise a assuré qu'elle entend respecter et faire respecter intégralement les ententes qui la lient à ses partenaires . «Elle (Pétrolia) s'attend à ce que le gouvernement du Québec fasse preuve du même respect à l'égard des contrats conclus et de ses engagements».

Le gouvernement du Québec, par l'intermédiaire de Ressources Québec, détient 35 % d'Hydrocarbures Anticosti. Il s'est engagé à investir jusqu'à 56,57 millions dans les travaux d'exploration en cours sur l'île.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer