Le pétrole ouvre en petite hausse à New York

An oil pump jack can be seen in... (PHOTO MIKE STONE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

An oil pump jack can be seen in Cisco, Texas, in this August 23, 2015, file photo. With the end of the US crude oil export ban approaching, physical traders in Houston and elsewhere have been scouring the globe and pouring over shipping rates to look for every angle to exploit what could be the biggest new arbitrage in years: selling Texas crude abroad. REUTERS/Mike Stone/Files TPX IMAGES OF THE DAY

PHOTO MIKE STONE, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les cours du pétrole ont ouvert en hausse timide jeudi, les investisseurs tentant d'épouser l'optimisme des marchés d'actions malgré la forte progression des stocks aux États-Unis et le renforcement du dollar.

Vers 9 h 20 (heure de l'Est), le cours du baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en janvier gagnait 5 cents à 35,62 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

«La hausse des marchés d'actions donne un peu d'élan», a déclaré Phil Flynn, de Price Futures Group.

Les marchés d'actions saluaient jeudi le discours très mesuré de la Réserve fédérale américaine, qui tout en relevant les taux d'intérêt d'un quart de point mercredi a promis que le resserrement monétaire serait «graduel».

«Peut-être qu'après tout l'augmentation (des taux) d'un quart de point ne va pas tellement toucher la demande en pétrole», a estimé M. Flynn.

Pour autant, le potentiel de hausse restait bridé par la déception provoquée par la progression des stocks pétroliers aux États-Unis annoncée mercredi par le ministère de l'Énergie (DoE), qui avait conduit le prix du WTI à enfoncer un nouveau plancher mercredi.

Le DoE a annoncé une forte hausse des stocks de brut (+4,8 millions de barils), alors que les experts de l'agence Bloomberg avaient laissé attendre un repli durant la semaine achevée le 11 décembre.

Combinée à une hausse des stocks d'essence et de produits distillés et à une progression des importations et de la production nationale, cette annonce n'a fait que confirmer l'importance des excédents qui plombent le marché depuis un an et demi.

Mais M. Flynn a tout de même tenu à évoquer une bonne nouvelle, le niveau «très fort» de la demande en essence .

La hausse des taux d'intérêt annoncée par la Réserve fédérale a eu pour effet de pousser le dollar au plus haut depuis deux semaines, «c'est une difficulté supplémentaire pour le marché», a ajouté M. Flynn. Comme les échanges de brut sont libellés en dollars, tout renforcement du billet vert limite la capacité d'achat d'investisseurs munis d'autres devises.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer