Entente de principe à l'usine Kruger-Wayagamack

Le 14 janvier, les employés syndiqués de l'usine... (PHOTO FRANÇOIS GERVAIS)

Agrandir

Le 14 janvier, les employés syndiqués de l'usine Kruger-Wayagamack avaient tenu une journée de débrayage pour dénoncer la lenteur des négociations.

PHOTO FRANÇOIS GERVAIS

Annabelle Blais
La Presse

Après quelques jours de négociations « intensives », les 276 travailleurs de l'usine Wayagamack de Kruger à Trois-Rivières et la direction ont conclu une entente de principe dans la nuit de vendredi à samedi.

Les employés de l'usine de pâtes et papiers étaient sans contrat de travail depuis le 30 avril 2010. Le 14 janvier dernier, les travailleurs ont déclenché une grève de 24 heures afin de dénoncer la lenteur des négociations.

Le syndicat accusait l'employeur de vouloir augmenter la contribution des salariés au régime de retraite, notamment.

Les négociations ont ainsi repris en début de semaines. En plus des régimes de retraite, les questions concernant les salaires, la sous-traitance et la durée du nouveau contrat ont été abordées.

Le syndicat ne souhaite pas révéler, pour le moment, les offres qui lui ont été faites, mais Renaud Gagné, directeur adjoint d'Unifor Québec indique à La Presse qu'elles répondent à 95% de leurs demandes. Au début du mois de février, les employés se réuniront en assemblée afin de se prononcer sur l'entente.

«Nous sommes heureux d'avoir pu éviter un conflit dans ce dossier, car c'était vraiment minuit moins une», a-t-il ajouté.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer