Se libérer du pétrole? Ça coûte cher!

Réduire la dépendance du Québec au pétrole vient avec une grosse facture: 6,4... (PHOTO PHILIPPE HUGUEN, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO PHILIPPE HUGUEN, ARCHIVES AFP

Hélène Baril

Réduire la dépendance du Québec au pétrole vient avec une grosse facture: 6,4 milliards de dollars, ou 1875$ par ménage par année d'ici 2030.

Dans une étude qui sera rendue publique aujourd'hui, l'Institut économique de Montréal (IEDM) a calculé le coût des mesures proposées en 2011 par les organismes Équiterre et Vivre en ville pour réduire la consommation de pétrole du Québec de 60% d'ici 2030.

Chose étonnante, les chercheurs Youri Chassin et Germain Belzile arrivent à peu près au même montant que les environnementalistes qui ont calculé le coût de la transition énergétique du Québec. «On doit leur lever notre chapeau, ils ont fait l'exercice avec honnêteté», a commenté Germain Belzile lors d'un entretien avec La Presse Affaires.

> Coût annuel selon l'IEDM: 1875$ par ménage

> Cout annuel selon Équiterre et Vivre en ville: 1526$ par ménage

Certaines mesures proposées/coût estimé

> Revoir la politique d'habitation: 715,6 millions

> Soutenir les systèmes de vélos en libre-service: 101 millions

> Doubler l'offre de transport collectif: 970 millions

> Mettre en place des trains régionaux et un TGV: 1,8 milliard

Prêts à agir, pas prêts à payer

Les Québécois, plus que les Canadiens, sont préoccupés par les changements climatiques et jugent qu'il faut agir pour les combattre, selon un sondage Léger mené pour le compte de l'Institut économique de Montréal.

> 78% des Québécois

> 76% des Canadiens

Les Québécois sont aussi plus nombreux à se dire prêts à payer plus pour combattre les changements climatiques, mais la majorité d'entre eux sont contre l'augmentation de leur fardeau financier.

Prêts à payer plus

> 29% des Québécois

> 23% des Canadiens

Contre le fait de payer plus

> 50% des Québécois

> 48% des Canadiens

Trop cher

Selon les chercheurs de l'IEDM, il n'est pas certain que le Québec atteindrait l'objectif de réduire de 60% sa consommation de pétrole avec les mesures proposées par Équiterre et Vivre en ville. Il faudrait aussi doubler le prix de l'essence, ce à quoi les Québécois et les Canadiens s'opposent vigoureusement.

«L'analyse coût/bénéfice de ces propositions démontre que ça coûterait beaucoup trop cher pour accélérer une transition énergétique qui va se produire de toute façon», estime Youri Chassin.

---------------

Pour consulter l'étude: www.iedm.org/files/cahier0314_fr.pdf

-----------------

Consultez le rapport Changer de direction, publié par Équiterre et Vivre en ville (2011): www.equiterre.org/sites/fichiers/changerdedirection_2011-05-27_equiterre-vivreenville_r.pdf




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer