L'or profite des turbulences sur les marchés financiers

L'or a grimpé mercredi jusqu'à son plus haut... (Photo Yuya Shino, Reuters)

Agrandir

L'or a grimpé mercredi jusqu'à son plus haut niveau depuis cinq semaines, à 1249,84 dollars l'once.

Photo Yuya Shino, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jessica BERTHEREAU
Agence France-Presse
Londres

L'or a bénéficié cette semaine d'une certaine faiblesse du dollar et d'une montée de l'aversion au risque, tandis que les métaux platinoïdes ont été affectés par les craintes sur la pérennité de la reprise économique mondiale.

«Les fondamentaux sont devenus moins baissiers pour l'or après la récente faiblesse du dollar ainsi que la baisse des bourses et des taux d'emprunt», a expliqué Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Le dollar a récemment reculé face au yen et à l'euro après des commentaires de la Réserve fédérale américaine (Fed) laissant entendre qu'elle pourrait s'abstenir de relever ses taux d'intérêt de façon anticipée en raison des incertitudes quant à l'économie mondiale.

Or un dollar plus faible rend les matières premières libellées dans la devise américaine moins coûteuses pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

De plus, la panique qui s'est emparée des marchés financiers mercredi et jeudi, en raison de la dégradation de la conjoncture économique mondiale, a renforcé l'attrait de l'or en tant que valeur refuge aux yeux des investisseurs.

Le métal jaune a ainsi grimpé mercredi jusqu'à son plus haut niveau depuis cinq semaines (à 1249,84 dollars l'once), entraînant l'argent, monté le même jour à un maximum depuis trois semaines (à 17,82 dollars l'once).

Par contre, les métaux platinoïdes, dont l'utilisation est majoritairement industrielle (l'industrie automobile s'en sert pour fabriquer les pots catalytiques), ont été emportés par les craintes sur l'économie mondiale.

Le platine a chuté jeudi à un minimum depuis dix jours (à 1238,72 dollars l'once) tandis que le palladium a dégringolé à un plus bas depuis sept mois et demi (à 729,80 dollars l'once).

Pourtant, les données publiées cette semaine sur l'industrie automobile ont été positives, avec une hausse de 6,4 % des immatriculations de voitures neuves en septembre en Europe et une augmentation de 2,5 % des ventes de voitures le mois dernier en Chine.

«La demande robuste de l'industrie automobile devrait soutenir les prix du platine et du palladium» à l'avenir, ont ainsi estimé les analystes de Commerzbank.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer