Les coûts de Muskrat Falls grimpent de 800 millions

Muskrat Falls... (PHOTO TERRY TURNER, ARCHIVES PC)

Agrandir

Muskrat Falls

PHOTO TERRY TURNER, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAINT-JEAN, T.-N.-L.

Les coûts de construction du projet hydroélectrique de Muskrat Falls au Labrador ont grimpé de près de 800 millions $ pour Nalcor Energy, avec une facture maintenant évaluée à un peu moins de 7 milliards $.

Malgré les coûts plus élevés, le président de Nalcor, Ed Martin, a fait valoir jeudi que le projet représentait toujours la «bonne décision» pour l'approvisionnement énergétique à long terme à Terre-Neuve-et-Labrador. Il a ajouté que le projet offrirait une valeur significative à long terme pour la population de la province.

La société publique blâme la hausse de la facture sur les prix plus élevés dans le secteur de la construction en raison de la concurrence dans l'industrie, et sur des dépenses additionnelles pour améliorer la fiabilité du système.

Le projet conjoint avec (T.EMA) , une entreprise de services publics de la Nouvelle-Écosse, fournirait de l'électricité de Muskrat Falls à Terre-Neuve-et-Labrador et à la Nouvelle-Écosse par l'entremise d'un système complexe de transmissions par voie terrestre et de câbles sous-marins.

La part du projet assumée par Nalcor était de 6,2 milliards $, mais est maintenant évaluée à 6,99 milliards $.

Nalcor a indiqué qu'en fonction de la nouvelle évaluation des coûts, une augmentation d'environ sept pour cent des tarifs d'électricité est projetée pour un ménage moyen à Terre-Neuve-et-Labrador se chauffant à l'électricité. Cela signifie, selon la compagnie, qu'une facture d'électricité moyenne grimpera de 8 $ par mois lors de la mise en service de Muskrat Falls par rapport aux projections faites par Nalcor au moment de l'approbation du projet.

L'évaluation des coûts totaux pour le projet s'établit désormais à environ 8,5 milliards $, avec Emera dépensant 1,5 milliard $ sur le câble sous-marin - connu sous le nom de Lien maritime - qui sera utilisé pour transporter l'électricité à partir du barrage en construction dans le centre du Labrador.

La construction a déjà commencé sur le câble de 170 kilomètres qui reliera le cap Breton au sud-ouest de Terre-Neuve-et-Labrador. Emera avait indiqué en avril que le budget et l'échéancier étaient respectés pour le Lien maritime.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer