Barrick Gold tente de faire débloquer un projet géant au Chili

Vue de la mine de Pascua Lama.... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Vue de la mine de Pascua Lama.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SANTIAGO DU CHILI

Le groupe minier canadien Barrick Gold (T.ABX) a entamé un dialogue inédit avec une communauté indigène au Chili, pour tenter de débloquer son projet de plus grande mine d'or à ciel ouvert du monde, suspendu depuis l'an dernier.

Le projet minier Pascua Lama, à cheval sur le Chili et l'Argentine, prévoit un investissement de plus de 8 milliards de dollars US.

Il a été gelé en avril 2013 par la justice chilienne, qui a donné raison à la communauté indigène des Diaguita, inquiète des pollutions causées par la mine, située à 5000 mètres d'altitude, dans une zone entourée de glaciers.

Barrick Gold et les Diaguita ont commencé une phase d'échange d'informations qui devrait durer six mois, première des trois étapes prévues pour aboutir à un accord final.

L'entreprise rendra disponibles «toutes les informations existantes sur le projet afin de déterminer ses éventuelles déficiences», a déclaré mercredi à l'AFP Lorenzo Soto, avocat d'une partie de la population indigène.

Ces informations portent sur l'eau, le sol, le terrain de cette zone à la frontière entre le Chili et l'Argentine, ainsi que sur le patrimoine culturel des Diaguita. Ces derniers pourront avoir recours à des experts indépendants, aux frais de Barrick Gold.

Le groupe s'est dit dans un communiqué «satisfait» de cet accord d'échange d'information, qui permettra aux représentants des communautés indigènes «de connaître de première main le projet Pascua Lama».

Si cette étape se déroule de façon satisfaisante, débutera alors la phase de dialogue proprement dite, qui pourrait durer deux ans.

«Notre objectif est d'obtenir les permis pour reprendre la construction de la mine. Cette fois, nous souhaitons toutefois le faire main dans la main avec les communautés indigènes», ajoute le communiqué de Barrick.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer