Alcoa dépasse les attentes

Pour l'ensemble de l'année, Alcoa continue d'attendre une... (Photo: Bloomberg)

Agrandir

Pour l'ensemble de l'année, Alcoa continue d'attendre une croissance mondiale de la demande d'aluminium de 7%, comme en 2013, tirée par l'aéronautique et l'automobile.

Photo: Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le géant américain de l'aluminium Alcoa a dépassé les attentes au premier trimestre, en dépit d'une charge exceptionnelle due à son programme drastique de réductions des coûts.

De janvier à mars, il a certes enregistré une perte nette de 178 millions de dollars au premier trimestre, selon un communiqué publié mardi.

Mais par action, Alcoa est bénéficiaire puisque cette mesure privilégiée par les investisseurs à Wall Street exclut les éléments exceptionnels: elle ressort à 9 cents, soit au-dessus de ce qu'anticipaient les analystes (5 cents).

Le groupe explique ce glissement dans le rouge par l'inscription d'une charge de 276 millions de dollars dans ses comptes, après qu'il a annoncé abaisser les capacités de ses unités de production en début d'année.

Alcoa a réduit en mars sa production au Brésil, ce qui venait s'ajouter à la fermeture de deux unités de production en Australie annoncée en février et à des réductions de production de 460 000 tonnes, soit 11% de sa capacité annuelle, que le groupe avait dit envisager l'an dernier.

Si on exclut ces éléments, le groupe aurait dégagé un bénéfice net de 98 millions de dollars, a-t-il souligné mardi.

Par ailleurs, Alcoa a fait état d'un recul légèrement plus prononcé qu'attendu de son chiffre d'affaires: -6,5% à 5,45 milliards de dollars contre 5,55 milliards attendus.

L'action du groupe, qui donnait le coup d'envoi de la saison des résultats trimestriels, bondissait de 2,15% à 12,80 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

Pour l'ensemble de l'année, Alcoa continue d'attendre une croissance mondiale de la demande d'aluminium de 7%, comme en 2013, tirée par l'aéronautique et l'automobile.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer