Le secteur automobile contribue à maintenir la demande d'aluminium

La demande d'aluminium augmenterait de 5% par année.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

La demande d'aluminium augmenterait de 5% par année.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
Montréal

L'utilisation accrue d'aluminium dans des véhicules tels que la nouvelle camionnette F-150 de Ford contribue à maintenir la demande de ce métal, mais les stocks mondiaux élevés continuent d'affecter les investissements dans de nouvelles fonderies, a affirmé jeudi la dirigeante de Rio Tinto Alcan, Jacynthe Côté.

La demande d'aluminium est assez élevée en Chine et dans le reste du monde, augmentant de 5% par année, a indiqué Mme Côté.

De plus, les efforts faits aux États-Unis pour réduire de moitié la consommation de carburant pour véhicule d'ici 2025 contribue à favoriser l'utilisation d'aluminium dans le secteur du transport.

Cette semaine, Ford a dévoilé le modèle 2015 de sa camionnette F-150, dont la carrosserie est constituée à 97% d'aluminium. La légèreté de ce matériau permet de retrancher jusqu'à 315 kilos au poids de ce véhicule, de 2250 kilos.

Bombardier utilise également de l'aluminium et des matériaux composites pour réduire le poids des nouveaux appareils commerciaux de sa CSeries et accroître leur performance en matière de consommation de carburant.

Ces efforts sont importants, mais Mme Côté a indiqué qu'une réduction de 10 millions à 11 millions de tonnes des stocks mondiaux d'aluminium de Rio Tinto Alcan était nécessaire avant que l'entreprise puisse songer à investir dans des projets au Québec et ailleurs.

La division montréalaise du géant de la mine Rio Tinto (RIO) a officiellement inauguré le Centre technologique AP60 de son usine d'électrolyse Arvida, à Saguenay, jeudi. La société a dépensé 1,1 milliard de dollars afin de construire ces installations d'une capacité de 60 000 tonnes, qui emploient près de 135 personnes.

La première ministre du Québec, Pauline Marois, était présente à l'ouverture du centre. Selon elle, le projet «générera des retombées économiques très importantes pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont la création de plusieurs centaines d'emplois chez les fournisseurs et équipementiers spécialisés, en plus des retombées liées aux activités de l'usine».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer