Portrait: Catherine Maurice, attachée de presse

Catherine Maurice, attachée de presse de Projet Montréal.... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Catherine Maurice, attachée de presse de Projet Montréal.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Emilie Laperrière

Collaboration spéciale

La Presse

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Le monde des communications m'a toujours intéressée. Je le fais aussi par passion. On se lance en politique en raison de nos idéaux.

En quoi consiste votre travail?

Je réponds aux demandes des journalistes, j'organise et je coordonne les événements de presse de Richard Bergeron et des autres élus de Projet Montréal, et je conseille les élus sur la manière de dire et de présenter les choses.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai fait mes études en droit à l'Université de Montréal, de 1998 à 2001. J'ai aussi fait mon barreau.

Quel a été votre cheminement professionnel?

J'ai pratiqué le droit en région pendant trois ans. J'ai travaillé ensuite à Ottawa, pour le gouvernement de Paul Martin. J'ai aussi travaillé au Parti libéral du Québec, pour Monique Jérôme-Forget, puis pour Pierre Arcand. Là, j'ai été conseillère politique, attachée de presse et responsable des travaux parlementaires. Je me suis jointe à l'équipe de Richard Bergeron en 2010.

Décrivez une journée typique de travail.

Mon métier est très imprévisible. Une journée qui s'annonçait tranquille peut être chamboulée par un événement. Ce qui ne change pas, c'est que je suis la matinale de la gang. Je peux recevoir des appels des journalistes dès six heures.

Quel est votre plus grand défi?

Au municipal, il y a des enjeux qui ne sont pas sexy pour les médias, mais qui font une différence dans la vie des citoyens. Je dois trouver une façon d'en parler.

Qu'aimez-vous le plus dans votre travail?

Les défis qu'il apporte. Il y a toujours une solution à trouver, il faut être créatif.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

On ne sait jamais ce que la journée va amener. On n'est pas comme les autres fonctionnaires. Notre quotidien, c'est des montagnes russes.

Quelles sont les qualités et les aptitudes requises pour exercer votre métier?

On doit faire preuve de polyvalence, de l'organisation et avoir de l'entregent et du caractère. Il faut aussi être disponible, car les journées peuvent être longues.

En chiffres

Perspectives d'emploi (2013-2017): favorables

Personnes employées (2012): 14 000

Taux de chômage (2012): faible

Demande de main-d'oeuvre (2012-2017): modérée

Salaire horaire médian (2011-2013): 26,22 $

Les chiffres s'appliquent pour tous les professionnels des relations publiques et des communications.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer