Portrait: Denis Cadotte, agent de sécurité

Denis Cadotte est agent de sécurité chez Groupe... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Denis Cadotte est agent de sécurité chez Groupe Sécurité CLB.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Didier Bert

Collaboration spéciale

La Presse

Denis Cadotte possède une grande expérience de la sécurité lors des grands événements sportifs et culturels à Montréal. Il répond à nos questions sur son métier.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

C'était une façon de gagner de l'argent durant mes études. C'est un emploi idéal comme emploi d'été! Puis c'est devenu ma façon de participer aux grands événements mont-réalais, comme le Grand Prix de Formule 1.

En quoi consiste votre travail?

Soit je fais du gardiennage, c'est-à-dire que je surveille des équipements. Soit, je suis chargé de l'accueil, en m'assurant que tout se passe bien: j'appelle la sécurité si quelqu'un fait du remue-ménage. Je me fais aussi un plaisir de répondre aux demandes d'informations des gens.

Qu'avez-vous fait comme études?

J'ai appris sur le tas. Comme j'ai acquis de l'expérience avant la Loi sur la sécurité privée de 2010, je n'ai pas eu besoin de suivre de formation.

Quel a été votre cheminement professionnel?

J'ai commencé en 1981 comme agent de sécurité. Puis j'ai travaillé 23 ans comme répartiteur à la Sûreté du Québec. Pendant cette période, j'ai continué à réaliser des contrats comme agent de sécurité. Cette connaissance des grands événements m'a conduit à devenir directeur sportif chez Groupe Octane, l'organisateur du Grand Prix du Canada de Formule 1 à Montréal, pour lequel je supervise 800 bénévoles. Parallèlement, je continue mes contrats d'agent.

Décrivez une journée typique de travail.

Habituellement, je fais des quarts de travail de huit à douze heures. On peut travailler de jour comme de nuit. D'ailleurs, le travail de nuit est souvent plus tranquille. Quand j'arrive, je demande à l'agent sur place ce qui s'est passé durant son quart, et ce qui est prévu pour les heures à venir.

Quel est votre plus grand défi?

Il faut être capable de contrôler toutes les situations, même quand des gens s'énervent après avoir bu quelques verres. De plus, si ça tourne mal, on peut se retrouver sur YouTube cinq minutes après.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

Je rencontre toutes sortes de gens, le grand public, des vedettes, des politiciens, des policiers. Il faut prendre le temps de parler avec eux.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Beaucoup croient que les agents de sécurité n'ont pas fait d'études. C'est tout le contraire, car de nombreux étudiants en font leur emploi d'été. Pour eux, c'est une chance de voir, de l'intérieur, toute l'organisation d'un grand événement.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

On doit toujours traiter les autres comme on aimerait l'être. Et il faut aussi avoir une bonne présentation. C'est important! Nous sommes la première personne que les gens croisent en arrivant au festival.

En chiffres

Perspectives d'emploi (2012-2016): acceptables

Taux de chômage (2011): modéré

Demande de main-d'oeuvre (2011-2016): modérée

Salaire horaire médian (2010-2012): entre 14 et 16 $

Source: Emploi-Québec - Information sur le marché du travail




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Sécurité: des métiers plus solides

    Sécurité

    Sécurité: des métiers plus solides

    Oubliez l'image du mauvais garçon qui s'occupe de temps en temps avec des contrats de gardiennage. Depuis 2010, les métiers de la sécurité se... »

  • Portrait: Serge Monast, garde du corps

    Sécurité

    Portrait: Serge Monast, garde du corps

    Serge Monast est garde du corps chez Gardium Sécurité, après avoir travaillé comme agent de sécurité dans plusieurs entreprises spécialisées. »

  • Portrait: Michel Corneau, détective privé

    Sécurité

    Portrait: Michel Corneau, détective privé

    Michel Corneau a créé son agence de détectives en 1985 à Québec. Le président de Michel Corneau Détective Privé a vécu toutes les évolutions de ce... »

  • Portrait: Marc Lortie, enquêteur

    Emploi

    Portrait: Marc Lortie, enquêteur

    Marc Lortie est enquêteur au Casino de Montréal. Il répond à nos questions sur son métier. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer