Portrait: Véronique Giard, enseignante en sciences au secondaire

Véronique Giard est enseignante en sciences au secondaire.... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Véronique Giard est enseignante en sciences au secondaire.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Rodgers
La Presse

Portrait de Véronique Giard, enseignante en sciences au secondaire.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier?

Je suis de nature sociable, j'ai toujours aimé aider les autres et entrer en contact avec eux. J'ai toujours aimé expliquer à mes amis les phénomènes scientifiques et mathématiques.

En quoi consiste votre travail?

J'enseigne les sciences et technologies en secondaire quatre et chimie en secondaire cinq. Je vulgarise les sciences, j'explique les lois, les théories mathématiques et scientifiques, comment les appliquer. Je me tiens à jour en technologies de l'information pour les utiliser dans mon travail.

Qu'avez-vous fait comme études?

Un DEC en sciences de la nature et un baccalauréat en enseignement des sciences à l'UQAM.

Quel a été votre cheminement professionnel?

J'ai fait mes stages en enseignement dans le cadre de mon baccalauréat et ensuite j'ai trouvé mon emploi actuel au Collège français de Longueuil, où je travaille depuis onze ans. Depuis, j'ai fait des formations de perfectionnement, dont une expédition dans l'Arctique canadien pour en apprendre sur l'Arctique et les sciences de l'environnement, en 2008.

Décrivez une journée typique de travail.

Le matin je prépare ma journée, je donne des cours et je fais de la correction. J'ai cinq groupes différents, et une vingtaine d'heures d'enseignement, plus les heures de planification et de correction.

Quel est votre plus grand défi?

C'est d'intéresser les jeunes aux sciences et de faire en sorte qu'ils réussissent leurs cours. Les sciences demandent beaucoup d'efforts et de travail, ce qui peut en décourager certains.

Qu'aimez-vous le plus dans ce travail?

C'est de voir les progrès des élèves entre le début et la fin de l'année, et à quel point ils ont acquis des connaissances. Parfois, d'anciens élèves sont rendus au cégep ou à l'université en sciences et me remercient. C'est très valorisant.

Qu'est-ce que les gens ignorent de votre métier?

Les gens sous-estiment l'ampleur du temps passé à faire de la correction.

Quelles sont les qualités et aptitudes requises?

La patience, le sens de l'organisation, le leadership, le dévouement et la capacité à travailler en équipe.

***

Salaire hebdomadaire moyen selon la formation : 802$

Nombre de personnes diplômées au Québec (au baccalauréat en enseignement au secondaire) : 790 en 2011

Nombre de diplômés en emploi : 85,1%

Nombre de personnes en emploi à temps plein : 78,7%

Nombre de personnes dont l'emploi est lié à la formation : 91,2%

Source : monemploi.com, 2011




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer