Les garçons avantagés pour l'admission en soins infirmiers?

À l'automne 2013, 2508 élèves ont été admis au diplôme... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

À l'automne 2013, 2508 élèves ont été admis au diplôme d'études collégiales en soins infirmiers. Ils ont été 2927 à voir leur demande refusée.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martine Letarte

Collaboration spéciale

La Presse

«Quels sont les taux d'admission en soins infirmiers par cégep dans la région de Montréal? Y a-t-il de la discrimination positive à l'égard des garçons qui s'inscrivent à ce programme majoritairement féminin?» - René

D'après le Service régional d'admission du Montréal métropolitain (SRAM) qui regroupe 32 cégeps, à l'automne 2013, 2508 élèves ont été admis au diplôme d'études collégiales (DEC) en soins infirmiers. Ils ont été 2927 à voir leur demande refusée.

Les demandes des titulaires d'un diplôme d'études professionnelles (DEP) en santé, assistance et soins infirmiers sont traitées à part. Ils ont été 145 à être admis et 286 à être refusés.

Le SRAM produit des listes de classement des candidats par cégep, par programme et selon leur provenance: secondaire secteur jeune, secondaire secteur adulte et collégial.

Pour déterminer son classement, le SRAM prend en compte tous les résultats de 4e et de 5e secondaire. Si le candidat a fait des études au secondaire adulte ou au collégial, ces résultats seront aussi pris en compte.

«Par la suite, certaines mesures sont appliquées pour atteindre un classement juste et équitable», affirme Isabelle Moncion, responsable des communications au SRAM.

Par exemple, on calcule l'écart à la moyenne. «Lorsque l'écart est positif, le candidat gagne des points dans le calcul de la cote finale du SRAM, explique-t-elle. Pour un candidat en 5e secondaire, le nombre d'unités réussies et le choix de cours sont aussi considérés. Un boni proportionnel est accordé aux candidats qui ont entre 64 et 88 unités secondaires. Un boni est aussi accordé pour la séquence mathématique sciences naturelles ou technico-sciences, la chimie de la 5e secondaire et la physique de la 5e secondaire.»

Le SRAM accorde aussi une grande importance à la langue d'enseignement, que ce soit l'anglais ou le français, pour établir son classement.

Les listes de classements sont ensuite envoyées aux cégeps, qui rendront leurs décisions d'admission.

Au Collège de Maisonneuve, par exemple, 39 % des demandes ont été acceptées à l'automne 2013.

«Notre sélection est basée sur la liste produite par le SRAM», affirme Mireille Paradis, directrice adjointe à la direction des études au Collège de Maisonneuve.

«Le sexe de la personne n'entre pas en ligne de compte pour le choix des étudiants, précise-t-elle. Les seuls candidats qu'il nous arrive de privilégier lorsque nous sommes rendus dans les derniers admis, ce sont ceux qui ont réussi le cours de chimie de 5e secondaire.»

Ce cours deviendra d'ailleurs une condition particulière à l'admission en 2018.

Le service de la formation continue du Collège de Maisonneuve offre aussi un programme de DEC intensif en soins infirmiers pour les détenteurs d'un DEC.

«Pour faire une demande d'admission, ces candidats ne passent pas par le SRAM, ils passent directement par nous, indique Mme Paradis. Nous regardons les notes d'abord, puis nous rencontrons des candidats en entrevue pour nous assurer qu'ils sont bien préparés à l'ampleur du défi que constitue un retour aux études et qu'ils ont une bonne idée de ce que cela représente comme organisation du temps.»

Question d'actualité

Quelle est la différence de salaire entre une infirmière qui a obtenu un DEC et celle qui a obtenu un baccalauréat?

Avec un DEC, l'échelle salariale était de 40 800 à 65 100 $ en date du 1er avril 2013. Après le baccalauréat, elle était de 41 500 $ à 79 300 $.

Source: Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

Vous avez des questions sur le monde de l'emploi? Écrivez-moi à mletarte@lapresse.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer