Chlorophylle repart plus léger

Les créanciers de Chlorophylle ont accepté hier un paiement total... (Photo Stéphane Champagne, Collaboration spéciale)

Agrandir

Les créanciers de Chlorophylle ont accepté hier un paiement total de 200 000$ sur les quelque 3 millions que leur devait l'entreprise.

Photo Stéphane Champagne, Collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

Le détaillant de vêtements de plein air Chlorophylle a obtenu le feu vert de ses créanciers pour poursuivre ses activités, allégé d'une grande partie de sa dette.

Réunis en assemblée hier, les créanciers ont accepté un paiement total de 200 000$ sur les quelque 3 millions que leur devait l'entreprise.

Pour sa relance, Chlorophylle mise sur son site internet renouvelé - « un canal qu'on avait sous-utilisé », a indiqué hier son président, Marc Tremblay, à La Presse.

L'entreprise qui a vu le jour au Saguenay en 1980 est aussi amaigrie. Le nombre d'employés est passé de 151 à 111 et le nombre de magasins a diminué de 21 à 14.

Dans le contexte difficile du commerce de détail, Chlorophylle mise sur son capital de sympathie pour continuer d'offrir des produits de qualité.

« Les défis restent importants », admet son président.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer