Les lock-outés de Brault & Martineau s'invitent à l'assemblée de BMTC

Lucien Bouchard, administrateur du Groupe BMTC, société mère des... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Lucien Bouchard, administrateur du Groupe BMTC, société mère des magasins de meubles Brault & Martineau, a été accueilli par les vendeurs du magasin de Laval, en lock-out depuis le 21 mars. L'ancien premier ministre allait assister jeudi après-midi à l'assemblée annuelle des actionnaires de BMTC, à la Tour de la Bourse.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Les actionnaires et administrateurs de Groupe BMTC, propriétaire des magasins Brault & Martineau, ont croisé des vendeurs en lock-out du magasin de Laval jeudi avant d'entrer à l'assemblée annuelle des actionnaires.

« On manifeste pour que notre magasin lève le lock-out », a dit Marco Tardif, délégué syndical et vendeur d'électroménagers au magasin du boulevard Le Corbusier à Laval, rencontré sur place. 

En vigueur depuis le 21 mars, le lock-out touche 37 vendeurs et 17 employés de bureau. Ils sont représentés depuis le 7 décembre 2015 par le syndicat des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce (TUAC) local 501.

Il s'agit du premier magasin à recevoir son accréditation syndicale. Depuis, deux Brault & Martineau de Repentigny et Saint-Léonard ont obtenu leur accréditation. 

Interdit aux journalistes

Visiblement rendue nerveuse par les relations de travail tendues avec ses employés, la direction de l'entreprise cotée en Bourse a interdit l'accès à l'assemblée aux journalistes, un fait rarissime pour une société cotée en Bourse. « On n'a rien à dire », a répondu Marie-Berthe Des Groseillers, vice-présidente et chef des opérations, quand on a demandé une entrevue.

Les vendeurs veulent être indemnisés pour les ventes conclues sur Internet auxquels ils ont contribué par leur travail en magasin. Les vendeurs sont payés uniquement à commission.

Un autre lock-out, cette fois au centre de distribution de Brault & Martineau, dans l'est de Montréal, a été levé après que les employés syndiqués eurent accepté samedi dernier la proposition de la médiatrice conciliatrice au dossier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer