Exclusif

Jardin de Ville fusionne avec Maison Corbeil

Jardin de Ville emménage chez G2MC, qui regroupe... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

Jardin de Ville emménage chez G2MC, qui regroupe Maison Corbeil et La Galerie du Meuble à Québec.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Jardin de Ville emménage chez G2MC, qui regroupe Maison Corbeil et La Galerie du Meuble à Québec. Ainsi formé, le groupe de meubles d'intérieur et d'extérieur espère réaliser un chiffre d'affaires au-delà des 100 millions en 2016.

« Le one-stop shop est une tendance chez nos concurrents américains, dit Éric Corbeil, coprésident de Maison Corbeil. Aujourd'hui, le consommateur recherche des expériences innovantes. Il présélectionne sur internet et va visiter des commerces de 60 000 pieds carrés. Il faut donc lui en mettre plein la vue. »

Des espaces Jardin de Ville se retrouveront dans les magasins de Maison Corbeil-MUST et La Galerie du Meuble. Un premier magasin commun verra d'ailleurs le jour en 2016 dans le quartier Griffintown de Montréal. L'aménagement de l'aire de 20 000 pieds carrés nécessitera un investissement de 1,5 million de dollars.

« Le développement est loin d'être terminé. Là, nous possédons tous les outils pour le faire », précise Éric Corbeil.

Les dirigeants invoquent entre autres les profils similaires de leur clientèle, qui recherche des meubles milieu de gamme et haut de gamme, pour justifier une telle fusion. « Dans le commerce saisonnier, c'est un défi de trouver quoi faire durant les mois morts, explique également Johanne Bourque, présidente de Jardin de Ville. Cette union va maximiser notre rendement au pied carré. On aura des espaces élastiques et modulables dans les magasins Maison Corbeil et La Galerie du Meuble. Le client va ainsi être exposé toute l'année à nos produits. »

ÉCONOMIES DE 10 À 15 %

Si les sièges sociaux respectifs et le nombre d'employés demeurent, il y aura fusion des centres de distribution, de la livraison et de la comptabilité. « Le développement des affaires se fera séparément », note toutefois Éric Corbeil.

Tant Jardin de Ville (six magasins actuellement) que Maison Corbeil-MUST (sept magasins et 175 employés) s'attendent à des économies de 10 à 15 %. « Grâce à cette union, on va être plus rentables, estime Johanne Bourque. On va aussi pouvoir développer des produits fabriqués au Québec. On va être plus concurrentiels. »

La fusion des entreprises a été rendue possible notamment grâce à un partenariat avec la société de portefeuille d'investissements privés Corporation Financière Champlain.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer