Des magasins devront retirer des t-shirts à l'effigie de Bob Marley

Un tribunal américain s'est rangé du côté de la famille de Bob Marley, contre... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Un tribunal américain s'est rangé du côté de la famille de Bob Marley, contre une société vendant à de grands magasins des t-shirts à l'effigie du chanteur, une décision qui pourrait avoir un sérieux impact sur les produits dérivés représentant d'autres stars décédées.

Les héritiers de l'icône du reggae s'étaient pourvus en justice après avoir constaté que des t-shirts à bas prix présentant une image de Bob Marley étaient vendus dans des grandes enseignes américaines comme Wal-Mart ou Target notamment.

Un jury du Nevada avait accordé en 2011 plus de 2 millions de dollars de dommages et intérêts aux entreprises que possédaient les enfants de Bob Marley. Les héritiers du chanteur arguaient avoir perdu des commandes pour pouvoir vendre leurs propres T-shirts à Wal-Mart, cette chaîne distribuant des T-shirts non autorisés de la société rivale A.V.E.L.A..

Cette dernière avait sans succès interjeté appel. La cour a estimé vendredi que A.V.E.L.A. avait violé une loi sur les brevets datant de 1946.

Après avoir effectué un sondage auprès de 509 consommateurs dans un centre commercial, les juges ont constaté que les acheteurs pouvaient avoir l'impression que Bob Marley avait approuvé ces T-shirts.

La société A.V.E.L.A. avait affirmé qu'une décision en ce sens créerait un droit fédéral à la publicité: comment une personne peut être utilisée à des fins commerciales.

Chaque État américain a établi ses propres règles en la matière, mais il n'existe pas à l'heure actuelle de loi fédérale à ce sujet.

Bob Marley, qui aurait eu 70 ans ce mois-ci, est décédé en 1981 mais sa musique et sa personnalité en font une figure dotée d'une grande aura.

«Même maintenant, plus de 30 ans après sa mort, l'influence de Marley continue de résonner et son image iconique permet de générer des millions de dollars chaque année de produits dérivés», ajoute la Cour.

De nombreuses autres célébrités décédées sont fréquemment représentées sur des produits dérivés, comme Kurt Cobain, Jimi Hendrix ou Marilyn Monroe.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer