Target Canada doit 27 millions à des entreprises au Québec

Des documents déposés en cour montrent que Target... (Photo Nathan Denette, PC)

Agrandir

Des documents déposés en cour montrent que Target Canada a déjà pris les arrangements financiers nécessaires avec sa société mère, Target Corporation de Minneapolis, afin d'effectuer un paiement total des «créances reconnues» parmi ses interlocuteurs d'affaires au Canada.

Photo Nathan Denette, PC

Amorcé depuis une semaine, le processus de fermeture et de liquidation d'actifs des 133 grands magasins Target au Canada comprendra le règlement de plus de 20 millions de dollars en comptes fiscaux auprès des gouvernements du Canada et du Québec, notamment.

De plus, des centaines d'entreprises d'un peu partout au Canada et au Québec réclament au détaillant déchu pour des dizaines de millions en comptes impayés, montre la première liste des créanciers déposée en cour par Target Canada dans le cadre de sa cessation d'affaires sous protection judiciaire (Loi fédérale sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, ou LACC).

Un pas important

Par ailleurs, facteur réconfortant pour ces créanciers, les autres documents déposés en cour montrent que Target Canada a déjà pris les arrangements financiers nécessaires avec sa société mère, Target Corporation de Minneapolis, afin d'effectuer un paiement total des «créances reconnues» parmi ses interlocuteurs d'affaires au Canada.

En attendant ce dénouement, qui pourrait durer plusieurs semaines, la liste des créanciers, qui s'allonge sur 46 pages, comprend au moins 150 entreprises qui sont établies au Québec et dont les réclamations totalisent près de 27 millions.

La taille de leurs réclamations varie beaucoup, toutefois, de quelques milliers de dollars jusqu'à 9,39 millions pour la firme publicitaire Carat Canada et 8,1 millions pour le distributeur de produits médicamentés et de soins personnels McKeeson.

Les gouvernements touchés

Quant aux réclamations gouvernementales, composées surtout de remises de taxes de vente et de cotisations aux différents régimes publics pour les salariés, c'est l'Agence du revenu du Canada qui a inscrit le plus gros montant comptabilisé jusqu'à maintenant, soit 12 millions.

Au niveau provincial, l'agence fiscale Revenu Québec réclame 6,5 millions à Target Canada et la Colombie-Britannique, au moins 2,6 millions en taxes et cotisations impayées.

Le gouvernement de l'Ontario est aussi inscrit dans la liste des créanciers de Target Canada, mais le montant de sa réclamation n'avait pas encore été comptabilisé au moment de produire cette première liste déposée en cour.

Principales réclamations d'entreprises établies au Québec

Entreprise (localité)

Activité

Créance due ($ CAN)

Carat Canada (Montréal)

Publicité 

9,39 millions

McKesson Canada (Saint-Laurent) 

Distribution en pharmaceutique et soins personnels

8,16 millions

Canadelle (Montréal)

Lingerie 

1,58 million

Ubisoft Canada (Montréal)

Jeux vidéo

1,14 million

Construction Reliance (Montréal)

Construction/rénovation de bâtiments commerciaux

1 million
Source: Liste des créanciers de Target Canada (contrôleur comptable Alvarez & Marsal)



À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer