Gap nomme de nouveaux patrons

Après plusieurs années de déroute, Gap a entamé... (Photo LUCAS JACKSON, archives REUTERS)

Agrandir

Après plusieurs années de déroute, Gap a entamé au début 2012 un redressement en améliorant son marketing et en offrant des marchandises plus à la mode.

Photo LUCAS JACKSON, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
NEW YORK

Le détaillant de vêtements Gap a émis jeudi de nouvelles prévisions annuelles inférieures aux attentes de Wall Street, tout en annonçant des changements à la direction de ses bannières Gap et Banana Republic.

Dans le cadre des changements apportés à la direction, Jeff Kirwan, âgé de 48 ans, deviendra en décembre le président mondial pour la marque Gap, à la suite d'une brève période de transition. M. Kirwan, qui était à la tête des activités chinoises de Gap, succédera à Stephen Sunnucks, qui quittera la société le 19 décembre après avoir piloté la croissance de la bannière dans plus de 50 pays cette dernière décennie.

Pour sa part, la responsable actuelle de la division des magasins-entrepôts Gap, Andi Owen, âgée de 49 ans, deviendra présidente mondiale pour la marque Banana Republic à compter du 5 janvier. Elle remplacera Jack Calhoun, qui quittera la société le 1er février après avoir accompagné Mme Owen pendant la transition. M. Calhoun s'est occupé de Banana Republic pendant huit ans.

Aucun changement n'a été annoncé à la division des magasins Old Navy.

Les changements ont été orchestrés par Art Peck, qui a pris les rênes de Gap en février, en remplacement de Glenn Murphy, qui tenait la barre depuis 2007. M. Peck, un vétéran de 10 ans chez Gap, avait précédemment supervisé les activités numériques et les innovations pour les consommateurs.

Après plusieurs années de déroute, Gap a entamé au début 2012 un redressement en améliorant son marketing et en offrant des marchandises plus à la mode. Sous la gouverne de M. Murphy, Gap a pris de l'expansion à l'extérieur des États-Unis et indiqué plus tôt cette année vouloir tripler ses ventes en Chine d'ici trois ans, notamment en y ouvrant davantage de magasins.

Mais ces derniers mois, les activités de l'entreprise, particulièrement celles de la bannière Gap, ont vu leurs ventes ralentir.

Les changements à la direction ont été annoncés en marge de la publication des résultats financiers du troisième trimestre de Gap.

La société a affiché un bénéfice net de 351 millions $ US, ou 80 cents US par action, pour le trimestre clos le 1er novembre. Ce chiffre comprend un gain fiscal de 6 cents US par action. En comparaison, Gap avait engrangé un bénéfice de 337 millions $ US, ou 72 cents US par action, à la même période l'an dernier. Les ventes sont restées essentiellement inchangées à 3,97 milliards $ US.

Les revenus des magasins ouverts depuis au moins un an ont cependant reculé de 2% au cours du trimestre. Chez les magasins Gap, cet indicateur a reculé de 5%, tandis que les ventes de Banana Republic étaient stables et que celles d'Old Navy gagnaient 1% par rapport à l'an dernier.

Gap a dit s'attendre à ce que son bénéfice par action pour l'exercice se situe entre 2,73 $ US et 2,78 $ US par action. Les analystes s'attendaient plutôt jusqu'ici à ce que ce bénéfice soit de 2,83 $ US par action, selon FactSet.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer