La demande pour les détaillants de luxe est forte au Canada

Bien que des chaînes de magasins à grande surface comme Target aient peiné à... (Photo archives Bloomberg)

Agrandir

Photo archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Bien que des chaînes de magasins à grande surface comme Target aient peiné à s'implanter au Canada, la demande pour les détaillants de luxe est forte et elle alimente d'importants projets d'agrandissement de centres commerciaux à travers le pays.

Selon une étude menée par CBRE Group, une agence spécialisée dans l'immobilier commercial, davantage de détaillants de luxe devraient s'installer au pays, quoiqu'à un rythme un peu plus lent que celui observé ces trois dernières années.

La période qui a suivi la crise financière et la récession de 2008 a été marquée par une poussée du secteur du détail, alors que des détaillants étrangers, principalement des États-Unis, se sont installés au pays, et la construction n'est pas parvenue à répondre à la demande.

Peu de locaux sont libres dans les centres commerciaux et les quartiers en demande, selon le chercheur en chef de CBRE, Ross Moore.

Selon l'étude, qui a permis de préciser le nombre et le type de détaillants qui se sont installés au Canada en 2013, les détaillants de produits haut de gamme ont constitué la majorité des nouveaux venus.

Les nouveaux visages dans les catégories de la bijouterie, de la mode et des accessoires alimentent la demande pour de nouveaux locaux.

Dans les villes, où résident la plupart des Canadiens les plus fortunés, les grues de chantier ont poussé comme des champignons. À Vancouver, les centres commerciaux Pacific et Oakridge sont agrandis, tout comme le centre Chinook à Calgary et le centre Rideau à Ottawa.

À Toronto, les centres Yorkdale et Sherway Gardens font l'objet de travaux d'agrandissement de plusieurs millions de dollars afin d'accueillir un nouveau locataire, le détaillant de luxe américain Nordstrom.

Dans le cas de Yorkdale, il s'agit du deuxième agrandissement en deux ans. En 2012, des travaux de rénovation et d'agrandissement y ont eu lieu au coût de 220 millions $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer