Un géant se dresse devant Dollarama

Un magasin Family Dollar à Charlotte, en caroline... (Photo Ross Taylor, archives AP)

Agrandir

Un magasin Family Dollar à Charlotte, en caroline du Nord.

Photo Ross Taylor, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
New York

La consolidation dans le secteur de la vente au détail se poursuit. Cette fois, le détaillant américain Dollar Tree (DLTR) achète son concurrent Family Dollar Stores (FDO) pour 9,2 milliards US (en incluant la dette). Le nouveau géant des bas prix exploitera plus de 13 000 magasins et comptera 145 000 employés.

À titre de comparaison, Dollarama (T.DOL) compte 900 magasins et 18 000 employés.

Chaque action de Family Dollar sera acquise à 74,50$US pièce, ce qui représente une prime de 23% par rapport au prix de clôture de vendredi dernier. Le montant sera payé majoritairement comptant, mais aussi en actions de Dollar Tree. La transaction, validée par les conseils d'administration des deux sociétés, doit être bouclée au début de 2015.

Aux États-Unis, Dollar Tree est la plus importante chaîne de magasins à prix fixe, soit 1$US, avec 5080 magasins. Le détaillant est aussi présent au Canada depuis 2010. Il y exploite 200 points de vente répartis de la Colombie-Britannique à l'Ontario. Ses produits sont vendus 1,25$.

Chez Family Dollar, les prix sont variés, allant de 1 à 10$US. On trouve dans ses 8200 magasins, beaucoup de nourriture fraîche (lait, pain, oeufs) et sèche (céréales, conserve), mais aussi des téléphones cellulaires et du temps d'antenne, des vêtements, des articles pour la maison (literie, miroirs, tapis) et des cigarettes. Sa clientèle est moins nantie que celle de Dollar Tree.

«Cette acquisition va nous permettre d'atteindre davantage de clients à bas revenus tout en renforçant et en diversifiant l'emplacement de nos points de vente», a déclaré le chef de la direction de Dollar Tree, Bob Sasser. Il prévoit aussi réaliser des synergies annuelles de 300 millions US d'ici 3 ans en tirant profiter des meilleures pratiques des 2 entreprises. Les deux enseignes continueront de cohabiter.

Répercussions sur Dollarama

Family Dollar n'est pas présente au Canada, où Dollarama domine largement. Et l'analyste Keith Howlett, de Desjardins Valeurs mobilières, ne prévoit pas qu'elle traversera la frontière. «Nous ne pensons pas qu'il y ait de la place au Canada, puisque la croissance des petites surfaces vendant plus de 70% de biens non durables est entravée par les détaillants à rabais [comme Maxi et Super C].» Et dans les petits marchés, ajoute-t-il, «Tigre Géant est bien établi».

Quant à Dollar Tree, ses dirigeants croient que la mégatransaction l'aidera à être mieux positionnée «pour une croissance accélérée», tant dans ses marchés existants que dans de nouveaux marchés.

Or, à court terme, il faudra plutôt conclure la transaction, réaliser des synergies et optimiser le réseau de magasins aux États-Unis - c'est-à-dire établir le ratio le plus approprié de Dollar Tree et de Family Dollar dans chaque marché -, souligne Keith Howlett. Point de vue partagé par son confère Peter Sklar, de BMO Marchés des capitaux, qui juge la transaction favorable pour Dollarama.

«On ne s'attend pas à ce que Dollar Tree ralentisse son expansion au Canada à cause de cette acquisition, mais il y a désormais moins de chances pour que la cadence s'accélère ou qu'il y ait un investissement démesuré de ce côté-ci de la frontière», renchérit Perry Caicco, de Marchés mondiaux CIBC.

Seul désavantage pour Dollarama: le pouvoir d'achat du nouveau poids lourd de l'industrie sera gigantesque, ce qui lui permettra de bonifier son offre. En théorie, du moins.

La direction de Dollarama n'a pas voulu émettre de commentaires. Depuis l'arrivée au pays de Dollar Tree, les experts du secteur ont observé que Dollarama avait mis les bâtons dans les roues de sa rivale en s'emparant du plus grand nombre possible de locaux intéressants.

---------------

QUELQUES INFORMATIONS

Dollarama | Dollar Tree*

Siège social  : Montréal | Chesapeake, Virginie

Président  : Larry Rossy | Bob Sasser

Magasins  : 900 au Canada | 13 000 dans 48 États et 5 provinces

Ventes annuelles  : 2,06 milliards CAN | 18 milliards US

Employés  : 18 000 | 145 000

* Après la transaction

----------------

444 MILLIONS

Family Dollar a réalisé un bénéfice net de 444 millions US sur des ventes de 10,4 milliards US à son dernier exercice terminé le 31 août. Le détaillant, qui comptait alors 7916 magasins, prévoyait en ouvrir 525 autres cette année aux États-Unis. Il en a inauguré environ 500 au cours de chacun des 2 derniers exercices.

597 MILLIONS US

Dollar Tree compte moins de magasins, soit 4992 (à la fin de son exercice, le 1er février). Et ses revenus ont été moindres que ceux de sa rivale du moment, à 7,8 milliards US. Son bénéfice net a cependant dépassé celui de Family Dollar, atteignant 597 millions US.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer