Commerce de détail: les grandes tendances mondiales

Comme les gens passent de plus en plus... (PHOTO FOURNIE PAR WALMART)

Agrandir

Comme les gens passent de plus en plus de temps dans les transports, Walmart leur a proposé une sélection de jouets dans le métro et à la Gare centrale de Montréal.

PHOTO FOURNIE PAR WALMART

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(New York) Comme d'habitude, le Retail's Big Show, à New York (du 12 au 15 janvier), a été l'occasion de découvrir les grandes tendances qui se dessinent dans le monde. Des entrepreneurs ont raconté sur scène comment leur entreprise s'y adapte. Certains conférenciers ont décrit des concepts innovants, d'autres ont montré des produits surprenants. Il a aussi été abondamment question des comportements et des attentes des consommateurs. Une «chasseuse de tendances» a pour sa part décidé de montrer à son auditoire comment pêcher, plutôt que de lui donner des poissons tout cuits dans le bec: elle a dévoilé sa recette pour dénicher les modes en émergence. La Presse Affaires vous a préparé un condensé des présentations les plus intéressantes et inspirantes.

------------------

Ma recette à moi, juste à moi

TENDANCE

La personnalisation des biens de masse. Le consommateur veut sentir qu'il est unique.

Dans les épiceries, l'allée des boîtes de céréales pour le déjeuner déborde de variétés. Mais tout le monde trouve-t-il exactement ce qu'il cherche? En Allemagne, où le muesli est très populaire, trois amis étaient frustrés par les saveurs proposées et trouvaient qu'aucune marque n'était vraiment cool.

«Si vous n'aimez pas les raisins secs, vous êtes dans le pétrin», a illustré Max Wittrock, président et cofondateur de Mymuesli. La jeune entreprise propose à ses clients de créer en ligne leur propre recette à partir d'une foule d'ingrédients raffinés, souvent bios et parfois équitables. Pas moins de 566 000 000 de milliards de combinaisons sont possibles, de quoi plaire à tous les palais!

Les acheteurs sont aussi invités à donner un nom original à leur création qui sera imprimé sur la boîte. Les céréales personnalisées sont expédiées (dans cinq pays d'Europe) dans des contenants cylindriques comme ceux des croustilles Pringle, mais le design est épuré et moderne. «Ensuite, on a inventé des recettes pour ceux qui n'ont pas le temps de créer la leur. En regardant les milliers de commandes qu'on a reçues au fil du temps, on sait exactement ce qui est le plus populaire!», a raconté Max Wittrock.

Ces mélanges sont vendus en ligne ainsi que dans les huit boutiques Mymuesli (sept ouvertures en 2013) dont l'ambiance rappelle celle de DavidsTea. Avoir pignon sur rue permet de mieux communiquer l'essence de la marque, a expliqué le jeune entrepreneur. Quelques recettes ont aussi fait leur entrée dans les supermarchés allemands. Et un nouveau format pour les collations sur le pouce vient d'être lancé. Aux États-Unis, Indochino vend en ligne des vêtements sur mesure pour hommes, fabriqués en Chine et livrés en quatre semaines.

www.mymuesli.com

www.indochino.com

------------------

Les soutiens-gorges Jockey se déclinent en 55 formats.... (PHOTO FOURNIE PAR JOCKEY INTERNATIONAL) - image 2.0

Agrandir

Les soutiens-gorges Jockey se déclinent en 55 formats. Pour déterminer le sien, on peut commander un ensemble de bonnets de plastique.

PHOTO FOURNIE PAR JOCKEY INTERNATIONAL

Adieu, les lettres sur les soutiens-gorges!

TENDANCE

La technologie au service du bien-être, inventer de nouvelles façons de vendre

Mine de rien, il n'est pas si évident de trouver sa taille de soutien-gorge. Les boutiques spécialisées et la chaîne américaine Victoria's Secret l'ont compris, et c'est pourquoi elles proposent un service de mesure pour aider leurs clientes. Avec un ruban, l'employée prend deux mesures (sous et sur les seins) et hop, le tour est joué. Sauf pour Jockey International, qui trouve cette méthode trop imprécise à son goût. «Ça n'a pas de sens que 34 C et 36 B, ce soit la même chose», fait valoir Jacquelyn Kotran, gérante d'un magasin Jockey présente au Retail's Big Show pour expliquer le nouveau concept de son employeur, reconnu pour ses sous-vêtements confortables.

L'entreprise privée américaine a scanné les corps de 800 femmes pour en venir à la conclusion qu'il existe 10 grosseurs de bonnets (de 1 à 10) et 7 tailles de buste. Cela donne 55 combinaisons appelées 3-36 ou 8-34, par exemple. De plus, Jockey a mis au point des baleines asymétriques brevetées.

La mise en marché de la nouvelle collection a été effectuée l'an dernier sur le web et dans les propres magasins du manufacturier (pas encore de vente en gros aux grandes surfaces). Le prix des soutiens-gorges a doublé, passant de 30 à 60$. «C'est ce qui se rapproche le plus du sur-mesure», résume Mme Kotran. Avant de passer une commande en ligne, les internautes peuvent se procurer un ensemble de bonnets de plastique pour prendre leurs mesures pour 20$, somme qui leur est remboursée lors du premier achat.

www.jockey.com/home/bra

------------------

Cette gomme à mâcher donne une odeur de... (PHOTO FOURNIE PAR BENEO) - image 3.0

Agrandir

Cette gomme à mâcher donne une odeur de rose à celui qui la mastique.

PHOTO FOURNIE PAR BENEO

Parfums ou déodorants comestibles

TENDANCE

Faire vivre une expérience à ses clients

Les Japonais raffolent des produits alimentaires aux vertus surprenantes vendus en édition limitée, rapporte Lynn Dornblaser, directrice innovation et recherche chez Mintel, en donnant l'exemple de cette gomme à mâcher. La fleur sur le paquet ne sert pas simplement à le rendre joli: après 20 minutes de mastication, la peau de tout le corps se met à sentir la rose!

L'entreprise américaine Beneo s'est associée au fabricant bulgare de bonbons Alpi pour créer une friandise appelée Deo, qui fait le même effet que la gomme japonaise. «La technologie inédite derrière Deo Perfume Candy est basée sur des recherches effectuées par des scientifiques japonais, mentionne le site de Deo. Leurs études ont démontré que lorsqu'elle est ingérée, l'huile de rose dégage des composés aromatiques, tels que le géraniol, à travers la peau. Lorsqu'il s'évapore à travers la peau, le géraniol l'aromatise avec un bon parfum de rose.»

Toujours aux États-Unis, Ballreich vend des croustilles à assaisonner soi-même (jusqu'à quatre choix de saveurs par sac) et à faire chauffer au micro-ondes selon ses goûts (l'emballage se transforme en plat). À Singapour, le magasin Icing Room vend des gâteaux que ses clients décorent (matériel requis fourni), ce qui transforme l'achat de ce dessert en véritable activité!

------------------

La mode vient à vous!

TENDANCE

L'augmentation du temps en transit, inventer une nouvelle façon de vendre

Tout le monde est tout le temps en train de se déplacer. Pour aller au travail, à ses cours et à ceux des enfants, à la garderie, à l'école. Conséquence: le nombre de minutes consacrées aux déplacements ne cesse d'augmenter. «L'humain n'a jamais été autant en transit qu'en ce moment. Pas étonnant que 21% des Américains mangent dans leur auto!», a lancé Lynn Dornblaser, directrice de l'innovation et de la recherche chez Mintel Group.

Cela fait émerger toutes sortes de tendances, à commencer par les déjeuners sur le pouce: sandwiches avec oeufs chez Subway, portions individuelles de céréales ou de gruau transportables, compote de fruit dans des sachets. Cette nouvelle réalité baptisée «transumers» (contraction de «transit» et de «consumer») a aussi inspiré deux jeunes femmes de Philadelphie à inventer le «fashion truck».

Reprenant l'idée des camions dans lesquels on vend de la nourriture dans la rue, elles ont créé une boutique ambulante de 18 pieds de long remplie de vêtements et d'accessoires dernier cri. Elles peuvent aussi bien la garer près d'une université que près d'une discothèque un vendredi soir ou dans un centre des congrès de New York. Le camion peut même être réservé pour agrémenter une fête!

Plusieurs détaillants ont aussi commencé à créer des magasins virtuels dans les transports en commun. Comment ça fonctionne? Pour acheter les produits illustrés sur le mur, on scanne leur code 2D avec son téléphone intelligent, on paie et on attend que le colis nous soit livré. Après l'épicier Tesco en Asie, Jean Coutu a installé une boutique de Noël dans la station de métro Longueuil, en décembre.

Au même moment, Walmart proposait une sélection de jouets sur les grosses colonnes de la Gare centrale de Montréal. «Vous achetez, mais vous n'êtes pas dans un magasin, ni devant votre ordinateur, vous êtes en transit!», Lynn Dornblaser, directrice de l'innovation et de la recherche chez Mintel.

www.smakparlour.com

------------------

Le petit carré blanc de Tile, qui communique... (PHOTO FOURNIE PAR TILE) - image 4.0

Agrandir

Le petit carré blanc de Tile, qui communique avec les téléphones intelligents, permet de retrouver les objets perdus.

PHOTO FOURNIE PAR TILE

Eurêka, j'ai trouvé!

TENDANCE

La technologie simplifie la vie, la consommation participative

Égarer ses clés, perdre son téléphone, se faire voler son vélo... c'est tellement dépassé! Avec le système Tile, retrouver les objets mystérieusement disparus devient un jeu d'enfant. Suffit d'attacher le petit carré blanc (vendu 20$ pièce) à ce qu'on a tendance à perdre ou ce qu'on possède de précieux. Comme les «tuiles» communiquent par Bluetooth aux téléphones intelligents, le signal (sonore ou visuel) permet de localiser son portefeuille caché dans les coussins du sofa en quelques secondes.

Et si son vélo est dérobé, il est possible de lancer un SOS à tous les propriétaires de Tile qui, s'ils se retrouvent à proximité du bien volé, recevront une alerte sur leur téléphone. L'entreprise américaine derrière cette innovation, Reveal Labs, a émergé grâce à une ronde de financement participatif (par Selfstarter) effectuée l'été dernier. Plus de 2,5 millions US ont été recueillis en moins d'un mois, alors que l'objectif était de 20 000$ US. Les premières livraisons sont prévues pour avril prochain. Les stocks sont entièrement écoulés, mais Tile accepte les commandes pour sa prochaine production qui sera prête l'été prochain. Jusqu'ici, la valeur globale des préachats atteint 2,68 millions.

www.thetileapp.com

www.youtube.com/watch?v=pqDm3gZNZPM

------------------

Absolut propose une vodka ambrée mûrie en fût... (PHOTO FOURNIE PAR ABSOLUT) - image 5.0

Agrandir

Absolut propose une vodka ambrée mûrie en fût de chêne qui répond au goût de luxe d'une certaine clientèle.

PHOTO FOURNIE PAR ABSOLUT

D'autres tendances, en vrac

TENDANCE

La fusion du web et des magasins

Les commerces ayant pignon sur rue intégreront les meilleures pratiques du web (connaître ses clients, recommandations d'achat, commentaires des acheteurs) et ses technologies (transparence en ce qui concerne la disponibilité des stocks, paiements faciles).

TENDANCE

Opulence et somptuosité

Malgré l'économie chancelante, les consommateurs ont le goût d'avoir l'air riche. Et certaines entreprises répondent à leur demande, constate Marieke van der Poel, de Proef. Des exemples: McDonald's a ouvert un restaurant dans une belle grande maison victorienne à Freeport, dans le Maine [un autre à Long Island, New York, est encore plus spectaculaire]; les plafonds de certaines Rolls Royce sont étoilés; Absolut propose une vodka ambrée mûrie en fût de chêne dont l'esprit rappelle celui des cognacs les plus chers. «Pas besoin d'avoir du sang bleu pour vivre comme les riches! Parfois, un simple tissu brodé d'or suffit», fait valoir Marieke van der Poel.

TENDANCE

La participation du client

Les plus jeunes, surtout, veulent avoir un rôle plus actif dans l'offre commerciale. Sur Quiky.com, les internautes choisissent quelles inventions proposées par d'autres internautes seront manufacturées et vendues en magasins. En Suisse, l'épicier Denner met en vedette chaque semaine trois produits sur son site web. Plus un article obtient de clics, plus son prix baisse. Les supermarchés Lidl, en Allemagne, demandent à leurs clients de choisir sur les réseaux sociaux quels aliments seront soldés.

TENDANCE

L'hyper local et le commerce vert

Interreliées, ces deux tendances provoquent l'ouverture de magasins comme Yoghurt Barn, aux Pays-Bas. Le petit commerce vend du yogourt bio produit dans une ferme à proximité. Cela permet d'offrir un produit frais, fabriqué dans les 48 dernières heures. Les clients peuvent évidemment personnaliser leur yogourt avec les garnitures de leurs choix. À Mexico City, Casa del Agua vend de l'eau de pluie filtrée et purifiée, dans de jolies bouteilles de verre. L'eau est recueillie sur le toit du magasin, ce qui évite de la transporter.

-----------------

COMMENT DÉTECTER SOI-MÊME LES TENDANCES

Voici les suggestions de Marieke van der Poel, de la firme Proef, spécialisée dans la prédiction des tendances.

> Comme lorsque vous conduisez une voiture, regardez en arrière dans le rétroviseur, sur les côtés et en avant.

> Si vous voulez vendre quelque chose, vous devez connaître et comprendre les émotions des consommateurs. Ce sont les émotions qui provoquent les achats. Il y a trois niveaux d'émotions à considérer: personnelles (comment je me sens), relationnelles (comment j'interagis) et aspirationnelles (ce que je voudrais être).

> Analysez les statistiques démographiques.

> Il est très intéressant d'observer de quelle manière les tendances interagissent. Observez ce qui se fait dans divers domaines comme la politique, les sports, la culture, l'art, les films, la mode, le transport, la nourriture, la technologie, les sciences, le design.

> Faites une carte du monde et dessinez les directions que prennent les tendances sur la planète.

> Achetez des magazines différents toutes les semaines. Parlez à des gens de différents âges, différentes origines, différents milieux régulièrement. Sortez de votre zone de confort.

> Posez toujours la question «pourquoi?» Essayez de comprendre les tendances, faites le lien entre les réponses qu'on vous donne et les émotions sous-jacentes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer