Target: des ventes mitigées lors des Fêtes

La chaîne de magasins a indiqué avoir été... (PHOTO RICK WILKING, REUTERS)

Agrandir

La chaîne de magasins a indiqué avoir été contrainte de réduire ses prix afin d'écouler un trop-plein de marchandises, ajoutant que cela affectait sa marge brute.

PHOTO RICK WILKING, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend, Linda Nguyen
La Presse Canadienne
TORONTO

Les premières indications en provenance de détaillants laissent croire que les ventes des Fêtes de fin d'année n'ont guère été réjouissantes au Canada, alors que davantage de consommateurs étaient à la recherche d'aubaines et que les détaillants réduisaient leurs prix afin d'écouler leurs inventaires.

Sears et Target ont tous deux indiqué vendredi que la faiblesse de leurs ventes au Canada aurait un impact négatif sur leurs résultats financiers du quatrième trimestre, sombre constatation qui pourrait être faite par d'autres détaillants lors des semaines à venir.

La saison des Fêtes de fin d'année, incluant le Vendredi fou et Noël, a été «très difficile», a affirmé Daniel Baer, analyste du secteur de la vente au détail chez Ernst & Young.

Le mauvais temps dans les provinces du centre du Canada a tenu de nombreux consommateurs à l'écart des centres commerciaux lors de ce qui aurait dû constituer le point culminant de la saison. Une tempête de pluie verglaçante a frappé le sud de l'Ontario lors des journées ayant précédé Noël, tandis que les provinces de l'est du pays étaient aux prises avec de mauvaises conditions météorologiques et des pannes de courant.

Le détaillant américain Target a fait savoir vendredi que la faiblesse des ventes de ses magasins canadiens aurait un impact plus important que prévu sur les résultats financiers de son quatrième trimestre.

La chaîne de magasins a indiqué avoir été contrainte de réduire ses prix afin d'écouler un trop-plein de marchandises, ajoutant que cela affectait sa marge brute.

Target s'attend maintenant à une perte nette d'environ 45 cents US par action pour le trimestre, soit davantage que la perte de 22 cents US à 32 cents US par action qui avait tout d'abord été prévue.

Target exploite 124 magasins à travers le Canada, à la suite d'un lancement fortement médiatisé l'an dernier.

Toutefois, la chaîne a depuis reconnu que sa traversée au nord de la frontière, fortement attendue, s'était révélée cahoteuse, alors qu'elle fait face à des coûts d'expansion élevés de même qu'à des ventes moins élevées que prévu.

Certains consommateurs ont déploré le fait que les tablettes de certains magasins canadiens de Target étaient presque vides, d'autres ayant observé que les prix étaient plus élevés que ceux des magasins américains.

Pour l'ensemble de ses activités, Target a revu à la baisse sa prévision de bénéfice net ajusté pour le quatrième trimestre. Le détaillant de Minneapolis, dans l'État du Minnesota, prévoit maintenant un résultat de 1,20 $ US à 1,30 $ US par action, comparativement à sa précédente prédiction de 1,50 $ US à 1,60 $ US par action.

Les analystes approchés par FactSet s'attendent quant à eux à un résultat de 1,24 $ US par action.

Le chaîne de grands magasins Sears Canada a également été affectée par de faibles ventes, a indiqué sa maison mère américaine.

Sears Holdings a prévenu qu'elle pourrait avoir encaissé une lourde perte au quatrième trimestre et lors de l'exercice 2013 dans son ensemble. Elle a en partie expliqué la situation par une baisse de 4,4 pour cent des ventes de ses magasins canadiens entre le 3 novembre et le 6 janvier.

Sears et Target doivent dévoiler le 26 février les résultats financiers du quatrième trimestre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer