Source ID:; App Source:

ALENA: Trudeau fait fi de la pression pour conclure un accord rapidement

M. Trudeau a rappelé que les négociateurs canadiens... (Photo Jonathan Hayward, La Presse canadienne)

Agrandir

M. Trudeau a rappelé que les négociateurs canadiens ont dû faire face à de nombreuses échéances, mais a souligné que les pourparlers se poursuivent toujours.

Photo Jonathan Hayward, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Saskatoon

Le premier ministre Justin Trudeau fait fi de la pression pour que son gouvernement conclue rapidement une nouvelle entente de libre-échange avec les États-Unis d'ici la fin du mois.

Ottawa et Washington s'efforcent de parvenir à un accord devant être soumis au Congrès américain avant le mois d'octobre, ce qui permettrait au Canada de se joindre à une première entente intervenue entre l'administration Trump et le Mexique.

M. Trudeau a rappelé que les négociateurs canadiens ont dû faire face à de nombreuses échéances, mais a souligné que les pourparlers se poursuivent toujours.

S'adressant aux journalistes lors d'une réunion du caucus de son parti à Saskatoon, jeudi, M. Trudeau a dit que la délégation canadienne trimerait dur pour finaliser un accord avant la fin du mois. L'équipe toutefois s'assurer d'obtenir un bon accord pour les Canadiens, a-t-il souligné.

Le premier ministre a fait ces commentaires à la fin de la réunion du caucus de son parti qui visait à élaborer une stratégie en vue de la reprise parlementaire, la semaine prochaine, et de la campagne électorale de 2019.

Il a parlé des intentions de son gouvernement de présenter un projet de loi sur l'équité salariale - promis pour la première fois dans le budget de cette année - et de ratifier un accord commercial avec les pays du pourtour du Pacifique, dont le Mexique.

M. Trudeau a ajouté que les libéraux resteront concentrés sur les négociations de l'ALENA, entamées l'année dernière à la demande du président américain Donald Trump, afin de renforcer «les relations commerciales les plus réussies au monde».

Un nouveau nom?

Le «Wall Street Journal» a rapporté jeudi que M. Trump avait envisagé de renommer le pacte commercial «USMC» - le «M» faisant référence au Mexique et le «C» au Canada - sur la base de son mépris pour le surnom de l'ALENA.

L'article indique que M. Trump a manifesté son mécontentement à l'égard des négociateurs canadiens et exprimé sa frustration envers son voisin du nord. Il aurait déclaré qu'il était prêt à conclure un accord «USM» et à laisser tomber le «C» si le Canada n'approuvait pas l'accord conclu avec le Mexique.

Justin Trudeau a dit qu'il avait peu réfléchi au nom d'un accord commercial renouvelé. Il veut plutôt se concentrer sur des questions qui «auront un impact direct sur l'emploi des Canadiens, sur la croissance économique et les perspectives».

«Ce sont des choses pour lesquelles nous travaillons très sérieusement en retroussant nos manches. Je ne pense pas que nous ayons passé beaucoup de temps à parler de ce que pourrait être le nom, le nom potentiel ou le changement de nom (de l'accord).»




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer