Budget: les conservateurs pourraient tenter de courtiser les pré-retraités

Le ministre des Finances du Canada, Joe Oliver... (Photo Darren Calabrese, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre des Finances du Canada, Joe Oliver

Photo Darren Calabrese, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andy Blatchford
La Presse Canadienne
Ottawa

Le gouvernement conservateur pourrait courtiser les Canadiens plus âgés dans son budget fédéral, la semaine prochaine, avec quelques mesures leur étant destinées.

Plusieurs changements attendus depuis longtemps pourraient ainsi y être inclus, notamment des modifications aux règles exigeant que les retraités commencent à retirer des sommes de leur fonds enregistrés d'épargne-retraite avant un certain âge, a appris La Presse Canadienne.

Des groupes de pression ont demandé à Ottawa de modifier ou même d'éliminer les règles rigides entourant les fonds enregistrés de revenu de retraite, ou FERR, en partie parce que les Canadiens vivent aujourd'hui plus longtemps qu'à l'époque de la mise en place du programme, en 1992.

La loi actuelle exige que des montants minimums commencent à être retirés annuellement des FERR à compter de l'âge de 71 ans au plus tard. Les paiements minimaux augmentent graduellement jusqu'à ce qu'ils arrivent à 20 pour cent lorsque le retraité atteint 94 ans.

Les règles ont deux objectifs: offrir une source de revenus fiable aux retraités et permettre au gouvernement de commencer à retirer des revenus d'impôt avec les REER.

La vice-présidente du groupe CARP (l'association des Canadiens âgés de plus de 50 ans), Susan Eng, estime cependant que les règles limitent la capacité des retraités à gérer eux-mêmes leurs épargnes.

Selon elle, les règles obligent les gens à retirer de l'argent de leur régime à impôt différé - et de payer les impôts sur ces sommes - à un moment où ils auraient peut-être intérêt à investir ces fonds pour leurs besoins ultérieurs.

Elle croit par ailleurs qu'un changement dans les règles ne pénaliserait pas le gouvernement.

«Le fisc finira par percevoir l'impôt, c'est seulement qu'il ne le percevra pas aussi rapidement qu'il ne le souhaiterait», a-t-elle avancé.

Mme Eng, qui s'attend à ce que le gouvernement apporte au minimum de légères modifications aux règles des FERR dans le budget, a ajouté que CARP accueillerait favorablement des changements moindres aux règles si le gouvernement ne décide pas de les éliminer complètement.

Elle affirme que repousser l'âge maximal du début des retraits jusqu'à 75 ans ou réduire les taux de retraits - ou une combinaison des deux - serait déjà un pas dans la bonne direction.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer