Les ventes des grossistes canadiens ont reculé de 3,1% en janvier

Les ventes des véhicules automobiles et de leurs... (Photo Mark Blinch, REUTERS)

Agrandir

Les ventes des véhicules automobiles et de leurs pièces ont retraité de 11,3% à 9 milliards $, ce sous-secteur ayant ainsi affiché le plus gros déclin de janvier.

Photo Mark Blinch, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les ventes des grossistes canadiens ont reculé de 3,1% en janvier pour se chiffrer à 53,7 milliards $ - ce qui constituait leur plus important recul mensuel depuis janvier 2009, a indiqué mercredi Statistique Canada.

Les économistes s'attendaient à une baisse de 0,8%, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

La diminution de janvier a plus qu'effacé le gain enregistré en décembre, a précisé Statistique Canada, ce qui était notamment attribuable au plongeon des ventes du secteur des véhicules automobiles et de leurs pièces.

Les ventes des véhicules automobiles et de leurs pièces ont retraité de 11,3% à 9 milliards $, ce sous-secteur ayant ainsi affiché le plus gros déclin de janvier.

En excluant les véhicules automobiles et de leurs pièces, les ventes des grossistes ont diminué de 1,3%.

«Le déclin prononcé du commerce de gros, juxtaposé aux faibles données sur les fabricants dévoilées hier, ainsi que les perspectives plutôt à la baisse pour les chiffres à venir vendredi sur le commerce de détail, permettent d'envisager un lent début d'année pour le produit intérieur brut», a observé l'économiste Andrew Grantham, de la Banque CIBC, dans une note à ses clients.

Les ventes en gros ont reculé dans cinq provinces - représentant 67% des ventes totales. L'Ontario a été responsable de la plus grande partie de ce déclin.

Exprimées en volumes, les ventes de janvier ont diminué de 3,3%.

Outre le groupe des véhicules automobiles, les ventes de matériaux et fournitures de construction ont retraité de 5,3% à 7,7 milliards $, leur plus faible niveau depuis mai 2014.

Après cinq augmentations mensuelles consécutives, les ventes du sous-secteur des produits divers ont diminué de 2,7% pour se chiffrer à 7,2 milliards $. Le groupe des produits agricoles a vu ses ventes échapper 8,6% à 692 millions $.

Les ventes du sous-secteur des articles personnels et ménagers sont restées inchangées en janvier, tout comme celles du sous-secteur des machines, du matériel et des fournitures.

Les ventes des produits alimentaires, boissons et tabac ont augmenté de 0,9% en janvier par rapport à décembre, atteignant 10,5 milliards $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer