Ukraine: le Canada aurait besoin du F-35

Un chasseur F-35... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Un chasseur F-35

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Selon Lockheed Martin (LMT), la situation en l'Ukraine démontre la nécessité pour le Canada de se doter de l'avion de chasse le plus sophistiqué sur le marché, le F-35.

Si le conflit devait dégénérer, le Canada ne ferait pas face à un adversaire relativement peu avancé en fait de technologie, comme ç'a été le cas lors des dernières missions de combat auxquelles ont participé les forces aériennes canadiennes, en Libye et au Kosovo.

«La Crimée, qui vous met essentiellement en contact avec un adversaire russe, représente une dimension totalement différente, a déclaré Billie Flynn, un ancien pilote de CF-18 canadien qui oeuvre maintenant comme pilote d'essai du F-35 chez Lockheed Martin. Vous vous retrouvez devant l'adversaire surface-air le plus sophistiqué que l'Occident puisse rencontrer.»

M. Flynn accompagnait Stephen O'Bryan, vice-président de l'intégration du programme et du développement commercial du F-35 à Lockheed Martin, lors d'une visite dans les locaux de La Presse hier.

Exercice de l'OTAN

La semaine dernière, le Canada a déployé six chasseurs F-18 en Roumanie et a envoyé une cinquantaine de soldats en Pologne pour participer à un exercice de l'OTAN.

«Cet exercice est une opération de dissuasion, a affirmé M. O'Bryan. Pour être dissuasif, il faut un haut degré de capacité. Si le Canada veut participer à de telles opérations de dissuasion au cours des 40 prochaines années, il lui faudra une capacité significative.»

Selon le calendrier actuellement étudié, les derniers CF-18 devraient être remplacés en 2025. Le Canada a exploité les F-18 pendant plus de 40 ans.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer