2014: bon pour l'emploi au Canada, selon le Mouvement Desjardins

L'économiste principale au Mouvement Desjardins, Joëlle Noreau, croit... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'économiste principale au Mouvement Desjardins, Joëlle Noreau, croit que le marché de l'emploi du Canada va inévitablement connaître un regain de vie.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La reprise économique aux États-Unis devrait provoquer des répercussions positives au Canada au chapitre de l'emploi en 2014.

C'est ce que croit l'économiste principale du Mouvement Desjardins, Joëlle Noreau.

Mme Noreau estime qu'il faut toutefois être prudent, précisant entre autres qu'il y a toujours une certaine incertitude sur la fermeté de cette reprise américaine.

Le taux de chômage aux États-Unis est à son plus bas en cinq ans, à 7%. L'économie a créé, en moyenne, plus de 200 000 emplois par mois, entre août et novembre.

Selon Joëlle Noreau, ce raffermissement de l'économie américaine est précurseur de gains au Canada, avec un certain décalage. Elle soutient que le secteur manufacturier et les exportations devraient éventuellement en bénéficier, d'autant plus que le dollar canadien a perdu de sa valeur ces dernières semaines.

L'économiste se demande cependant si les gains qui seront engrangés au Canada seront durables pour permettre de poursuivre la croissance au Canada. Le taux de chômage a atteint 6,9% en novembre dernier. Au Québec, il se fixait à 7,2%.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer