Ford investit 2,5 milliards au Mexique

Ford emploie 11 300 salariés au Mexique et y dispose... (Photo David Zalubowski, archives AP)

Agrandir

Ford emploie 11 300 salariés au Mexique et y dispose d'un centre d'ingénierie regroupant 1100 ingénieurs travaillant sur des projets globaux.

Photo David Zalubowski, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MEXICO

La compagnie automobile américaine Ford a annoncé vendredi un plan d'investissement de 2,5 milliards de dollars au Mexique pour la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesse de nouvelle génération ainsi que de voitures destinées à l'exportation.

Parlant en présence du président mexicain, Enrique Peña Nieto, le président de la compagnie pour les Amériques, Joseph Hinrichs, a indiqué que ces projets créeront 3800 nouveaux emplois directs.

Dans le détail, Ford a prévu d'investir 1,2 milliard de dollars dans une usine de construction de boîtes de vitesse à Irapuato, dans l'État du Guanajuato (centre). Une autre unité représentant un investissement de 1,1 milliard de dollars sera destinée à la fabrication de véhicules à moteurs à essence dans l'État du Chihuahua (nord) en vue de favoriser l'exportation vers les États-Unis, le Canada, l'Amérique du Sud et la région Asie-Pacifique.

L'entreprise américaine va également consacrer 200 millions à l'extension de son usine de production de moteur diesel, également dans le Chihuahua.

Cette annonce coïncide avec le 90e anniversaire de la présence de Ford au Mexique, où elle emploie 11 300 salariés et dispose d'un centre d'ingénierie regroupant 1100 ingénieurs travaillant sur des projets globaux de la compagnie.

Elle intervient aussi au lendemain de l'annonce de la construction d'une nouvelle usine Toyota au Mexique pour un montant d'un milliard de dollars.

«Cela a été une semaine parfaite pour l'industrie automobile mexicaine», a souligné le ministre mexicain de l'Économie, Ildefonso Guajardo.

L'essor du secteur automobile au Mexique a permis au président mexicain de souligner que son pays était une destination «sûre» pour attirer les investissements étrangers, notamment après le programme de réformes mises en oeuvre depuis son arrivée à la présidence en décembre 2012.

«Ces investissements ne viennent pas par hasard, ils viennent parce qu'on s'aperçoit dans le monde qu'au Mexique, il y a la confiance dans le chemin pris par le pays, surtout à partir des réformes structurelles».

M. Guajardo a indiqué que depuis le début du gouvernement Peña Nieto, plus de 22,6 milliards d'investissements avaient été mis en oeuvre.

Le gouvernement mexicain espère atteindre à l'horizon 2020 une production automobile de cinq millions d'unités pour se placer parmi les cinq principaux producteurs du monde.

Le Mexique est actuellement le septième producteur mondial d'automobile mais il espère ainsi déloger l'Inde, sixième avec 3,8 millions d'unités, et la Corée du Sud, cinquième avec 4,5 millions d'unités annuelles.

Outre la proximité géographique avec le marché des États-Unis, le Mexique est attractif en raison des salaires bas qui y sont pratiqués et de l'expérience des 700 000 travailleurs du secteur.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer