Chipotle plonge en Bourse après de nouveaux cas d'E.coli

Au total, environ 45 personnes, dont 43 indiquent... (Photo David Paul Morris, Bloomberg)

Agrandir

Au total, environ 45 personnes, dont 43 indiquent avoir mangé chez Chipotle depuis la mi-octobre, ont été infectées. Aucun décès n'a été recensé, mais de nombreuses personnes ont été hospitalisées.

Photo David Paul Morris, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

La chaîne de restauration rapide Chipotle Mexican Grill a chuté mardi à Wall Street après l'annonce de nouveaux cas d'E.coli liés à ses restaurants aux États-Unis.

L'action a perdu 5,09% à 495,43 dollars à la clôture de Wall Street.

Les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) avaient annoncé la veille que 5 nouveaux cas de personnes infectées par la bactérie Escherichia coli, également appelée colibacille, avaient été détectés après des repas dans des restaurants Chipotle.

Trois cas ont été repérés dans l'État de l'Oklahoma, un au Kansas et un dans le Dakota du Nord entre le 18 et le 26 novembre.

Chipotle avait déjà été touché par des cas similaires en octobre dans six États américains et avait été contraint de fermer provisoirement 43 restaurants.

L'infection à la bactérie E.coli provoque des diarrhées parfois hémorragiques, des crampes abdominales, et des vomissements, qui passent en général sous dix jours. Dans de rares cas, chez les personnes âgées ou les enfants, cela peut entraîner des insuffisances rénales.

Chipotle, fondée en 1993 à Denver, s'est forgé une image de groupe «éco-responsable», attaché à la qualité de la nourriture servie, loin de l'univers traditionnel du fast-food.

Cela lui a permis de gagner des parts de marché malgré des prix plus élevés que la plupart de ses concurrents.

Mais l'action du groupe a perdu plus de 30% depuis le début septembre malgré les mesures prises pour enrayer cette épidémie. Début décembre, le groupe avait ainsi indiqué avoir mis en place un programme de mesures sanitaires pour ramener les risques d'infection «à près de zéro».




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer