Suntory met fin à ses sociétés de bière détenues avec Tsingtao

Le brasseur japonais Suntory a annoncé la liquidation de deux sociétés... (ARCHIVES AP)

Agrandir

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

Le brasseur japonais Suntory a annoncé la liquidation de deux sociétés conjointes de bière créées en 2013 et détenues à parité avec le chinois Tsingtao Brewery, préférant continuer via un simple accord de licence pour que sa marque reste présente en Chine.

«Nous avons conclu un accord le 18 octobre par lequel nous consentons à céder à Tsingtao toutes les actions possédées par Suntory dans les deux coentreprises Suntory Tsingtao Brewery et Tsingtao Brewery Suntory Sales», a expliqué le groupe dans un communiqué.

La vente effective est prévue au printemps prochain pour une somme non communiquée mais évaluée par la presse à quelque 15 milliards de yens (163 millions $).

«Après le transfert des actions, la marque de bière Suntory continuera d'être commercialisée normalement, principalement à Shanghai et dans la province du Jiangsu, par le biais d'un nouveau contrat de production et vente sous licence», a précisé Suntory dans un bref communiqué, sans s'attarder sur les raisons de ce changement.

Suntory ajoute seulement vouloir concentrer ses ressources propres en Chine sur les vins, les spiritueux et et les boissons sans alcool.

Comme ses compatriotes et rivaux Kirin Holdings ou Asahi Group Holdings, Suntory cherche, via une extension de ses activités à l'étranger, à réduire sa dépendance vis-à-vis d'un marché japonais de la bière en baisse. La diversification passe aussi par une offre de plus en plus large grâce à des rachats d'entreprises étrangères. Suntory est notamment propriétaire depuis fin 2009 de l'ex-société française Orangina Schweppes.

Toutefois, le partenariat de Suntory avec Tsingtao constituait une surprise, le groupe chinois étant détenu à 20% par le rival nippon Asahi.

Tsingtao de son côté est concurrencé sur ses propres terres par les grands noms étrangers alors que le marché chinois de la bière est devenu le premier du monde en volume, tout en demeurant très compartimenté.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer