Saputo vend les gâteaux Vachon pour 120 millions

Les petits gâteaux Vachon seront désormais détenus par des intérêts mexicains,... (PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ANNE GAUTHIER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Les petits gâteaux Vachon seront désormais détenus par des intérêts mexicains, puisque Saputo (T.SAP) a vendu jeudi ses activités de boulangerie à Boulangerie Canada Bread, qui appartient au groupe Grupo Bimbo S.A.B, pour 120 millions de dollars.

Les 642 employés de la division boulangerie, dont la majorité travaillent à l'usine de Sainte-Marie-de-Beauce, passeront dans le giron de Canada Bread lors de la clôture de la transaction, prévue au mois de février.

«Nous avons été approchés, a souligné une porte-parole de Saputo, Mélanie Jolin. C'était une offre qu'on ne pouvait pas refuser parce que c'était une occasion unique.»

La direction de Saputo semble en être venue à la conclusion que la division boulangerie - qui fabrique entre autres les petits gâteaux Jos Louis, May West et Ah Caramel - ne représentait pas une place assez importante au sein des activités de la société.

Au cours de l'exercice 2014, les activités de boulangerie ont généré des revenus d'environ 139 millions $, ce qui représente moins de 2 % des revenus consolidés de Saputo.

«On trouvait que c'était une division rentable mais pour son développement, c'est une belle occasion, a dit Mme Jolin. Les produits laitiers représentent notre principal secteur d'activités.»

Fondée en 1923 lorsque Joseph-Arcade Vachon et Rose-Anna Giroux avaient aménagé une boulangerie à Sainte-Marie-de-Beauce, la société Vachon avait adopté le nom de Culinar en 1977. L'entreprise avait été acquise par Saputo en 1999 pour la somme de 283 millions $.

Saputo avait toutefois inscrit une charge de dépréciation de 125 millions $ en 2012 en lien avec ses activités de boulangerie.

Par le biais d'une porte-parole, Canada Bread a de son côté fait part de ses intentions de conserver l'usine québécoise de la division boulangerie, dont le fonctionnement devrait demeurer indépendant.

«Rien ne va changer, a dit Sylvia Sicuso. Les activités vont se poursuivre normalement.»

Le conseiller du syndicat des travailleurs de l'usine de Sainte-Marie-de-Beauce - affilié à la FTQ -, Yves Marcoux, s'est quant à lui montré prudent dans ses commentaires en expliquant qu'il analysait encore la transaction.

«Des rumeurs, ça fait tellement longtemps qu'il y en a, a-t-il dit. Depuis 2010 que Saputo se préparait potentiellement à vendre la division, on pouvait s'y attendre.»

Pour Canada Bread, cette acquisition cadre dans la stratégie de la compagnie, qui désire s'immiscer dans de nouvelles catégories de produits, a fait savoir son vice-président de la chaîne d'approvisionnement, Jean-Luc Breton.

«Nous sommes fiers d'acquérir Vachon (...) et d'ajouter cet actif à nos marques, comme POM, a-t-il indiqué dans un courriel. Cela démontre notre engagement afin d'accroître nos parts de marché.»

Selon Grupo Bimbo, cette acquisition permettra d'augmenter ses ventes annuelle canadiennes de plus de 130 millions $.

Selon l'analyste de CIBC Mark Petrie, l'entreprise québécoise a décidé de vendre sa division boulangerie après avoir tenté, sans succès, une expansion.

«Cette décision devrait permettre à l'entreprise de se concentrer davantage sur sa priorité d'être une productrice mondiale de lait», affirme-t-il.

Saputo - le plus important fromager et producteur laitier au pays - espère que ses acquisitions aux États-Unis, en Australie ainsi que dans des nouveaux marchés comme le Brésil lui permettront de contrebalancer la glissade de ses profits au Canada.

M. Petrie a rappelé que l'entreprise n'avait pas besoin de la division boulangerie pour y parvenir, puisque cette division ne représente qu'une faible part de ses revenus.

Ancienne filiale d'Aliments Maple Leafs (T.MFI), Boulangerie Canada Bread appartient actuellement au groupe mexicain Grupo Bimbo S.A.B.

La transaction est notamment assujettie à l'approbation du Bureau de la concurrence.

Le siège social de Canada Bread, qui exploite 16 boulangeries et emploie environ 3800 personnes à travers le pays, est situé en Ontario. L'entreprise dessert les principales chaînes d'épiceries, les points de ventes au détail et les établissements de restauration.

En après-midi, à la Bourse de Toronto, le titre de Saputo gagnait 12 cents pour se transiger à 32,71 $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer