La Russie a McDonald's à l'oeil

Le McDonald's de la place Pouchkine fait partie des... (PHOTO TATYANA MAKEYEVA, REUTERS)

Agrandir

Le McDonald's de la place Pouchkine fait partie des quatre établissements de la chaîne fermés par les autorités sanitaires russes. Il s'agit du restaurant McDonald's le plus fréquenté du monde.

PHOTO TATYANA MAKEYEVA, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Germain Moyon
La Presse

(MOSCOU) À son ouverture en 1990, les Soviétiques y ont fait la queue des heures pour goûter ses hamburgers. Aujourd'hui, le McDonald's de la place Pouchkine de Moscou garde portes closes et les difficultés du géant de la restauration rapide en Russie ne font sans doute que commencer sur fond de tensions autour de l'Ukraine.

Symbole historique de la Perestroïka, mais aussi établissement de la chaîne le plus fréquenté du monde, cet immense restaurant fait partie des quatre établissements fermés mercredi dans la capitale russe par les autorités sanitaires.

Certains Moscovites se heurtaient jeudi matin aux portes de verre, scellées par de simples bandes de papier portant le tampon de l'Agence de protection du consommateur.

Pendant que quelques employés nettoyaient la terrasse, une jeune femme, téléphone à la main, renvoyait les clients déçus vers le site internet de la chaîne, se refusant à toute autre explication.

La plupart des passants sont de toute façon déjà au courant. «Vous vivez dans un autre pays?», plaisante Ivan, un retraité assis sur la terrasse du resto quand on lui demande pourquoi l'établissement est fermé. «Il y a peut-être des problèmes sanitaires, mais mon impression, c'est que c'est lié aux sanctions. Que faire? C'est la guerre.»

Officiellement, l'Agence de protection du consommateur a expliqué avoir constaté de «nombreuses violations des normes sanitaires». La chaîne risque des amendes dépassant les 10 000 euros (14 351 $) et des fermetures atteignant 90 jours pour les restaurants concernés.

McDonald's, dans un communiqué, a assuré s'activer en vue d'une réouverture «le plus vite possible», indiquant que sa priorité était «de fournir des produits sûrs et de qualité».

Mais les autorités russes ont été à de multiples reprises, y compris depuis le début de la crise ukrainienne, accusées d'employer des motifs sanitaires à des fins de politique étrangère en période de tensions.

Elles viennent en outre de décréter un embargo sur la plupart des produits alimentaires des pays qui la sanctionnent en raison de l'annexion de la Crimée et de son soutien supposé aux séparatistes de l'Est ukrainien. Cette décision ne touche pas McDonald's, qui se fournit essentiellement auprès de producteurs locaux.

Établissements ciblés

Les restaurants fermés par les autorités, qui avaient déjà mis en garde la chaîne fin juillet, semblent ne pas avoir été choisis par hasard.

Celui de la place Pouchkine est célèbre pour les photos des files d'attente qui ont accompagné son ouverture en plein hiver en 1990, dans les derniers mois d'existence de l'URSS. Un autre établissement fermé se trouve aux pieds des murs du Kremlin, sur la place du Manège.

«C'est un signal qui dit que la Russie est prête à frapper directement une entreprise, d'autant que les cibles choisies sont symboliques», estime Andreï Petrakov, directeur de la société de conseil Restcon.

Outre leur situation et leur histoire, il s'agit d'établissements très fréquentés. «Cela ne fait pas du bien aux affaires du groupe», ajoute l'expert, interrogé par l'AFP.

Les autorités semblent avoir décidé de ne pas en rester là. Selon l'agence publique Ria-Novosti, des contrôles sanitaires étaient en cours hier dans l'Oural et la partie européenne de la Russie. D'autres sont prévus la semaine prochaine dans la région de Krasnodar, dans le sud.

Selon le journal Kommersant, les contrôles sont effectués sur ordre du gouvernement. La chaîne américaine avait déjà été critiquée pour avoir fermé ses restaurants en Crimée après l'annexion de la péninsule par Moscou, invoquant alors des motifs économiques et logistiques.

En difficulté en Asie à cause du scandale de la viande avariée en Chine et en quête d'un nouveau souffle sur le marché américain, Mc Donald's a fortement investi en Russie, avec plus de 400 restaurants, dont 160 à Moscou.

Selon l'agence Interfax, son chiffre d'affaires y a augmenté de 18 % en 2013 et dépasse 1 milliard d'euros. Selon les analystes de Morgan Stanley, le pays représente plus de 260 millions d'euros de bénéfice d'exploitation par an.

Commanditaire des récents Jeux olympiques d'hiver de Sotchi, la chaîne commence tout juste à se lancer en Sibérie, où elle jugeait jusqu'à récemment ne pas disposer des infrastructures pour s'approvisionner.

Le gouvernement lui avait demandé en vain d'ouvrir en 2012 un restaurant à Vladivostok pour aider au développement de cette ville de l'Extrême-Orient russe.

Restaurants McDonald's dans le monde

États-Unis: 14 267

Japon: 3164

Chine: 2000

Allemagne: 1468

Canada: 1427

France: 1298

Royaume-Uni: 1038

Australie: 920

Brésil: 812

Italie: 456

Espagne: 444

Russie: 433

Source: Recension de Wikipédia basée sur des informations diffusées par McDonald's




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer