Scandale de viande avariée en Chine: McDonald's garde son fournisseur

Les autorités ont fermé dimanche une usine de... (PHOTO ALY SONG, REUTERS)

Agrandir

Les autorités ont fermé dimanche une usine de Shanghai Husi Food, qui aurait notamment mélangé de la viande avariée avec de la viande fraîche et reétiquetée des produits périmés.

PHOTO ALY SONG, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le géant américain de la restauration rapide McDonald's a annoncé jeudi qu'il allait continuer à s'approvisionner auprès du producteur alimentaire américain OSI, dont une filiale est à l'origine d'un nouveau scandale de viande avariée en Chine.

Les autorités de Shanghai ont fermé dimanche une usine de Shanghai Husi Food, qui aurait notamment mélangé de la viande avariée avec de la viande fraîche et reétiquetée des produits périmés.

Face à ce scandale, McDonald's indique qu'il va désormais s'approvisionner auprès d'une autre filiale locale de son fournisseur en Chine, Husi Henan.

«Selon OSI, les autorités chinoises ont inspecté les autres sites de Husi, ce qui nous permet de servir en toute confiance nos clients», écrit le fabricant du «Big Mac» dans un courriel adressé à l'AFP.

«Nous allons (désormais) nous fournir auprès du site de Husi Henan», ajoute «McDo», qui avait annoncé s'approvisionner en viande de boeuf, poulet et de porc auprès de Shanghai Husi Food.

La chaîne de fast-food indique que la filiale chinoise d'OSI va par ailleurs engager «rapidement» des mesures pour enquêter sur ce qui s'est passé et revoir ses procédures de sécurité.

Outre McDonald's, l'usine Shanghai Husi Food comptait comme clients d'autres géants de la restauration rapide comme Kentucky Fried Chicken (KFC), Pizza Hut (groupe Yum), Burger King, Papa John's Pizza, ainsi que Starbucks et 7-Eleven.

L'usine OSI de Shanghai, établie en 1996, employait plus de 500 ouvriers sur cinq lignes de production et préparait sous plusieurs formes de la viande de porc, de boeuf et de poulet, selon le site internet du groupe.

Au-delà de la Chine, le scandale touche le Japon, où McDonald's a confirmé que 20% de ses nuggets - morceaux de poulet panés - provenaient de l'usine de Shanghai.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer