Ottawa investira 950 millions dans cinq supergrappes

Ottawa prévoit investir quelque 950 millions de dollars... (THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

Ottawa prévoit investir quelque 950 millions de dollars dans ces cinq supergrappes qui oeuvrent dans des secteurs à forte croissance au cours des cinq prochaines années. Le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains (photo), a confirmé avoir retenu le projet soumis par le consortium SCALE.AI durant une conférence de presse jeudi au Musée des sciences et de la technologie du Canada à Ottawa.

THE CANADIAN PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Le gouvernement fédéral a retenu le projet de développement des chaînes d'approvisionnement intelligentes soumis par le consortium SCALE.AI de Montréal pour créer cinq supergrappes à travers le pays et faire du Canada un leader mondial de l'exportation.

SCALE.AI, un regroupement de plus de 120 sociétés industrielles, organisations et établissements de recherche de calibre mondial, fait partie des cinq supergrappes qui ont été choisies par le gouvernement Trudeau à travers le pays pour stimuler la recherche et l'innovation.

Ottawa prévoit investir quelque 950 millions de dollars dans ces cinq supergrappes qui oeuvrent dans des secteurs à forte croissance au cours des cinq prochaines années. Le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, a confirmé avoir retenu le projet soumis par le consortium SCALE.AI durant une conférence de presse jeudi au Musée des sciences et de la technologie du Canada à Ottawa.

SCALE.AI misera sur l'intelligence artificielle et la robotique afin de faire duCanada un chef de file mondial de la numérisation des chaînes d'approvisionnement industrielles et du développement de technologies d'IA d'avant-garde.  À terme, le consortium veut faciliter l'intégration à grande échelle d'applications d'IA dans des entreprises de toutes tailles. L'objectif est d'accroître les revenus et la performance de ces entreprises.

Les quatre autres projets retenus par le gouvernement fédéral sont les suivants :

  • la Supergrappe de l'économie océanique (Canada atlantique), qui misera sur l'innovation pour renforcer la compétitivité des industries canadiennes du secteur maritime, comme les pêches, le gaz et le pétrole et les énergies propres;
  • la Supergrappe de la fabrication de pointe  (Ontario), qui développera les capacités technologiques du Canada en collaboration avec le secteur de la fabrication;
  • la Supergrappe des industries des protéines (les Prairies) , qui tentera de faire du Canada une principale source mondiale de protéines végétales;
  • la Supergrappe des technologies numériques (Colombie-Britannique), qui fera appel à des ensembles de données plus volumineux ainsi qu'à des technologies numériques pour améliorer la prestation de services dans les secteurs de la santé, des ressources forestières et de la fabrication. 
En lançant son idée de créer des supergrappes dans les principales régions, et en misant sur une alliance entre les entreprises de toutes les tailles et les établissements d'enseignement postsecondaires et de recherche, le ministre Navdeep Bains a dit vouloir créer au pays la même synergie que l'on voit dans la Silicon Valley aux Etats-Unis.

Les autorités fédérales estiment que les 950 millions investis par Ottawa, et les centaines de millions que les consortiums vont aussi investir (SCALE.AI prévoit investir 700 millions de dollars dans des projets), permettront de créer 50 000 emplois au cours de la prochaine décennie. Ces investissements devraient aussi faire croitre l'économie canadienne de 50 milliards de dollars durant la même période.

« Aujourd'hui, nous investissons dans cinq supergrappes de manière à ce que les retombées se traduisent demain en plus de 50 000 emplois et en une économie encore plus forte - une économie axée sur l'innovation. Avec l'Initiative des supergrappes d'innovation, nous misons sur les Canadiens », a soutenu le ministre Bains.

« Nous avons examiné les forces de notre pays et demandé à l'industrie, aux universités et aux ONG comment faire mieux encore. La réponse a été impressionnante, et les idées, remarquables», a-t-il ajouté.




publicité

publicité

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer