Chute plus forte que prévu des inscriptions au chômage aux É.-U.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont chuté de façon bien plus... (PHOTO PAUL J. RICHARDS, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO PAUL J. RICHARDS, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont chuté de façon bien plus importante que ne le prévoyaient les analystes, selon les données du ministère du Travail publiées jeudi.

En données corrigées des variations saisonnières, le ministère a recensé 259 000 nouvelles demandes d'allocations chômage pour la semaine close le 18 juin, soit une baisse de 18 000.

Les analystes s'attendaient à un recul de seulement 4000 nouvelles demandes d'allocations chômage.

Le ministère n'a pas avancé de facteur particulier pour expliquer cette baisse qui fait descendre les inscriptions au chômage à leur plus bas niveau depuis deux mois.

La moyenne des demandes sur quatre semaines est en retrait de 2250 à 267 000 par rapport à la semaine précédente.

Sur un an, les inscriptions au chômage sont en baisse de 4,7%.

Cela fait 68 semaines d'affilée que les inscriptions hebdomadaires au chômage sont sous la barre des 300 000, la plus longue période sous ce seuil depuis 1973.

En mai, le taux de chômage s'est établi à 4,7%, son plus bas niveau depuis novembre 2009 mais les entreprises ont mis un brusque coup de frein aux créations d'emplois. En s'affichant à seulement 38 000, elles sont descendues à leur plus bas score mensuel depuis six ans.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer