Les dépenses de consommation à un sommet en 7 ans aux É.-U.

Les achats de biens durables, d'une durée de... (PHOTO KEITH SRAKOCIC, ARCHIVES AP)

Agrandir

Les achats de biens durables, d'une durée de vie de plus de trois ans comme les voitures et les équipements pour la maison, ont fortement augmenté (+2,3%) alors qu'ils étaient en territoire négatif par trois fois au cours des quatre mois précédents

PHOTO KEITH SRAKOCIC, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les dépenses de consommation des ménages aux États-Unis ont nettement accéléré en avril en affichant leur plus forte hausse depuis août 2009, selon les données publiées mardi par le département du Commerce.

En données corrigées des variations saisonnières, les dépenses de consommation, moteur de la croissance américaine, ont augmenté de 1%, leur plus forte progression en presque sept ans lorsque l'économie des États-Unis sortait de la récession. Les analystes tablaient sur une hausse de 0,7% des dépenses.

Les revenus des ménages ont avancé de 0,4% comme s'y attendaient les analystes.

Le gouvernement a révisé en baisse les dépenses du mois d'avant qui ont finalement stagné au lieu de montrer une légère progression de 0,1%.

Les consommateurs ont nettement augmenté leurs achats de biens (+1,7%) en avril.

Les achats de biens durables, d'une durée de vie de plus de trois ans comme les voitures et les équipements pour la maison, ont fortement augmenté (+2,3%) alors qu'ils étaient en territoire négatif par trois fois au cours des quatre mois précédents. Du côté des services, qui constituent les deux tiers des dépenses de consommation, la progression a été relativement solide à +0,6% au lieu d'une stagnation le mois d'avant.

Le revenu disponible (après impôts) a avancé de 0,5% en avril.

Le taux d'épargne des ménages américains, soit la part de leurs revenus après impôts qu'ils mettent de côté, s'est établi à 5,4% contre 5,9% en mars.

Les dépenses de consommation constituent les deux tiers du Produit intérieur brut (PIB) américain.

Ce bon chiffre pour avril va renforcer la probabilité d'une hausse prochaine des taux d'intérêt américains par la Réserve fédérale (Fed). Celle-ci tient une réunion de politique monétaire les 14 et 15 juin prochains.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer