Valeant aurait refusé les avances d'une rivale ce printemps

Aucune discussion de vente ne serait en cours... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Aucune discussion de vente ne serait en cours en ce moment entre Valeant et les deux firmes, selon le Wall Street Journal.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le géant pharmaceutique québécois Valeant aurait récemment refusé les avances d'une société rivale et d'une firme d'investissement. La japonaise Takeda Pharmaceutical et la firme américaine TPG Capital auraient approché Valeant ce printemps afin d'effectuer une offre d'achat commune, a rapporté hier soir le Wall Street Journal, en citant des sources proches du dossier.

Valeant dont le siège social international est à Laval, aurait toutefois repoussé ses deux prétendantes qui n'ont ainsi jamais déposé d'offre officielle. Cette proposition informelle aurait été présentée un mois ou deux avant la nomination du nouveau PDG Joseph Papa, embauché en avril pour redresser la barre de la société engluée dans les scandales.

Aucune discussion de vente ne serait en cours en ce moment entre Valeant et les deux firmes, selon le Wall Street Journal. La société japonaise Takeda Pharmaceutical, 12e mondiale en matière de ventes globales de médicaments, visait à intégrer la filiale Salix Pharmaceuticals, laquelle a été achetée pour 11 milliards par Valeant l'an dernier. La firme d'investissement américain TPG Capital, qui s'est fait connaître au Québec en devenant actionnaire majoritaire du Cirque du Soleil, aurait pris le contrôle des autres actifs de Valeant en vertu de l'offre d'achat, soutient le Wall Street Journal.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer