Exclusif

Hybride s'allie à Industrial Light & Magic

Pierre Raymond est président et l'un des cofondateurs... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Pierre Raymond est président et l'un des cofondateurs d'Hybride.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise québécoise conclut un partenariat stratégique avec le studio fondé par George Lucas.

Fondé en 1991, le studio Hybride compte 125... (Photo fournie par Hybride) - image 1.0

Agrandir

Fondé en 1991, le studio Hybride compte 125 employés. L’entreprise avait déjà collaboré à près de 10 reprises avec collaboré avec Industrial Light & Magic, dont pour le film Pacific Rim (sur la photo).

Photo fournie par Hybride

Même sans s'installer à Montréal, le mythique studio d'effets visuels Industrial Light & Magic contribuera à l'essor de l'industrie québécoise des effets visuels en s'alliant avec Hybride, un pionnier des effets visuels au Québec.

Le studio fondé par George Lucas a conclu un partenariat stratégique assurant à Hybride un statut de partenaire privilégié. Cette entente peu commune permettra à Hybride d'accélérer la croissance de son nouveau studio montréalais.

Hybride se voit ainsi garantir un volume minimal de travail chaque année de la part d'Industrial Light & Magic (ILM), et sera un partenaire privilégié quand ILM voudra répartir ses mandats d'effets visuels.

« Ça me réjouit. Beaucoup d'entreprises québécoises d'effets visuels n'ont plus le loisir de grossir. » - Pierre Raymond, président d'Hybride

Hybride passerait de 125 à environ 200 employés d'ici deux ans en raison de cette alliance stratégique.

Studio mythique d'effets visuels fondé en 1975 par George Lucas pour réaliser les effets visuels de Star Wars, ILM (une division de Lucasfilm) appartient à Disney depuis 2012. ILM compte quatre studios à San Francisco, Vancouver, Singapour et Londres.

CONFIANCE

L'entreprise américaine a aussi une entente de partenariat avec un studio en Chine. Elle tente la même formule de partenariat pour la première fois à l'extérieur de la Chine avec Hybride.

« Ce n'est pas un modèle facile à reproduire, dit Gretchen Libby, directrice exécutive des studios d'ILM, en entrevue à La Presse. Nous aimons l'expertise d'Hybride, nous leur faisons confiance. Leur philosophie en matière de R & D et de technologie est similaire à la nôtre, et beaucoup d'employés sont là depuis longtemps. Ça ressemble un peu à ILM... »

ILM dit avoir songé à l'interne à la possibilité d'ouvrir un studio à Montréal comme l'ont fait ses concurrents Technicolor/MPC et Framestore, mais la réflexion ne s'est pas poursuivie très loin.

« Nous y avons pensé, mais nous n'avions pas de plans spécifiques, dit Gretchen Libby. Hybride est déjà un studio bien établi à Montréal. Ça prend beaucoup de choses pour lancer un studio. »

« Au lieu d'engager des gens, c'est plus facile pour nous d'aller vers des studios comme Hybride qui peuvent nous aider dans ces périodes de pointe. [...] Présentement, ce n'est pas notre plan [d'avoir un studio]. [...] Je ne pense pas qu'on pourrait arriver et faire un meilleur travail [qu'Hybride]. » - Gretchen Libby, directrice exécutive des studios d'ILM

« COMPATIBLES »

Fondé en 1991 à Piedmont, dans les Laurentides, Hybride est un pionnier de l'industrie des effets visuels au Québec (l'entreprise a été vendue à Ubisoft en 2008). Hybride et ILM ont collaboré pour la première fois en 2013 sur Pacific Rim. Les deux studios ont collaboré sur 10 films, dont le dernier Star Wars. Ils ont commencé à discuter d'alliance stratégique - une idée d'ILM - à l'automne 2014.

« Ils savent le prix et le temps pour monter un nouveau studio et après 1500 plans sur 10 films ensemble, ils se sont rendu compte que nous étions très compatibles », dit Pierre Raymond, président et l'un des cofondateurs d'Hybride.

Dans une industrie concentrée dans des grandes métropoles comme Londres, Los Angeles, Vancouver ou Montréal, Hybride détonne avec son studio au pied des montagnes des Laurentides - ce qui ne l'a pas empêché de travailler au fil des ans sur des films comme Avatar, The Hunger Games et Star Wars.

En février dernier, Hybride a ouvert un deuxième studio dans le Mile End, à Montréal, dans les locaux de son actionnaire Ubisoft. Il y a actuellement 100 employés à Piedmont et 25 employés à Montréal. Avec son partenariat stratégique avec ILM, Hybride a comme objectif que son studio montréalais compte aussi 100 employés d'ici deux ans. « Nous voulons croître à un rythme qui garantit la qualité », dit Pierre Raymond. En plus d'ILM, Hybride continuera à faire des mandats d'effets visuels pour son actionnaire Ubisoft.

Avec l'annonce d'aujourd'hui, est-ce dire qu'Hybride travaillera sur les prochains films de la série Star Wars ? Alliance stratégique ou pas, la culture du secret est plus forte que tout dans l'industrie des effets visuels. « Ils ont travaillé sur l'épisode 7 [le film sorti en décembre], répond Gretchen Libby. Nous aimerions qu'ils nous aident dans chaque film que nous faisons, mais ça ne serait pas réaliste. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer