Solutions Extenway aux soins intensifs

La société, dirigée par le cofondateur de C-Mac,... (PHOTO COURTOISIE)

Agrandir

La société, dirigée par le cofondateur de C-Mac, John McAllister, dispose maintenant de 30 jours soit pour faire une proposition à ses créanciers, soit obtenir une extension du délai ou soit faire faillite.

PHOTO COURTOISIE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Solutions Extenway concepteur de terminaux multimédias de divertissement au chevet des patients des hôpitaux, est gravement malade.

La société de Baie-d'Urfé vient de se faire saisir ses appareils par son créancier, la Caisse Desjardins de Beauport. Sans le sou et privée de son actif le plus précieux, elle a donné avis de son intention de faire une proposition à ses créanciers dans le cadre de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

La société, dirigée par le cofondateur de C-Mac, John McAllister, dispose maintenant de 30 jours soit pour faire une proposition à ses créanciers, soit obtenir une extension du délai ou soit faire faillite. Pendant cette période de 30 jours, les droits des créanciers sont suspendus, explique le syndic à la proposition Philippe Jordan de PwC.

«On va lancer un processus pour la sollicitation d'investisseurs ou d'acheteurs des actions ou des éléments d'actif de la société puis on va voir ce que ça va donner », a expliqué M. Jordan à La Presse Affaires.  

Tous les administrateurs indépendants d'Extenway ont démissionné, de même que les membres de la haute direction Richard Laferrière et David Brown.  Seul McAllister reste en poste.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer